Leaving Neverland, le documentaire de 3 heures diffusé ce soir sur M6, met un nouveau coup de projecteur sur les accusations de pédophilie qui pèsent contre le Roi de la pop au cours de sa vie. En tout, quatre personnes affirment avoir été abusées par la star. La première affaire remonte à 1993.

Michael Jackson lors de son procès en 2005
Michael Jackson lors de son procès en 2005 © Getty / Kimberly White

Michael Jackson s'est entouré de jeunes garçons tout au long de sa carrière d'adulte. A tel point qu'il proposait aux parents de les héberger, demandait aux enfants de dormir avec lui, les couvrait de cadeaux et les emmenait en tournée aux quatre coins du monde. 

Le documentaire de trois heures réalisé par Dan Reed "Leaving Neverland" rappelle deux affaires révélées par les intéressés en 2013 et 2014 et qui ressortent de manière plus percutante aujourd'hui. Ces témoignages arrivent des années après deux autres affaires très retentissantes, jetant une fois de plus de sérieux doutes sur la personnalité de Michael Jackson. 

1992-1993 : instruction de l'affaire Jordan Chandler

En 1993, Michael Jackson signe un accord financier pour environ 23 millions de dollars avec les parents d'un jeune garçon, Jordan Chandler. Il évite ainsi un procès. Les défenseurs de Jackson présentent la famille comme des gens avides d'argent et les accusent d'extorsion.

1992, Jordan Chandler, 13 ans, fait la connaissance de Michael Jackson grâce à ses parents, à la suite d'une banale panne de voiture. Ils deviennent amis, de plus en plus proches. Jackson l'emmène à travers le monde et l'invite régulièrement à dormir chez lui au ranch de Neverland, l'immense propriété de 10 km carrés qu'il a transformée en parc d'attraction près de Santa Barbara.

En 1993, le père de Jordan commence à soupçonner Jackson de faits graves à l'encontre de son fils. Lors d'une séance chez le psy, Jordan révèle les détails des agressions que la star lui a fait subir, y compris du sexe oral. L'artiste est accusé de l'avoir forcé à lui caresser les tétons pendant qu'il se masturbait. 

La police lance une enquête. 

► REGARDER | Jackson réfute les accusations et diffuse une déclaration enregistrée dans son ranch de Neverland :

J'ai été forcé à être fouillé. Les enquêteurs ont pris des photos de mes parties les plus intimes, y compris mon pénis. C'est le supplice le plus humiliant que j'aie jamais vécu. Un cauchemar, déclare Michael Jackson

D'autres enfants, eux aussi très proches de Jackson, sont appelés à témoigner lors de l'enquête. Parmi eux : Wade Robson et James Safechuck, qui nient les faits et parviennent à convaincre. 

2003 : Les accusations de Gavin Arvizo

La diffusion en février 2003 aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne du documentaire du journaliste de la BBC Martin Bashir "Living with Michael Jackson" relance les soupçons sur Jackson et fait beaucoup de bruit. Michael Jackson y est interviewé longuement (le tournage a duré huit mois), il est suivi par les caméras lors de ses voyages, notamment à Las Vegas. Il participe pleinement au documentaire. 

► REGARDER | La première partie de Living with Michael Jackson (en français)

Mais à la diffusion, il apparaît comme un personnage hors du commun, bizarre au sens négatif du terme. Il est décrit comme un père dysfonctionnel, un homme dépensier et très seul, montant des des voitures d'enfant le soir tout seul et roulant dans les couloirs de son hôtel alors que ses propres enfants dorment à coté. Ses relations avec les petits garçons sont évoquées. On y voit notamment un certain Gavin Arvizo à ses cotés en permanence. Mais la star affirme "qu'il ne s'est jamais rien passé de sexuel". 

Fin 2003 : Arrestation de Michael Jackson dans l'affaire Gavin Arvizo

Gavin Arvizo était en effet devenu en 2000 la nouvelle coqueluche de Jackson. Le petit garçon de 10 ans, en rémission d'un cancer du rein, est invité à Neverland pendant sa convalescence. Il commence à venir au ranch en 2000. Ils partagent le même lit, mais Jackson dira que c'était "une très belle chose" dans le documentaire de Bashir, niant les accusations d'actes sexuels. Arvizo accuse Jackson d'agression, mais de manière anonyme après la diffusion du documentaire.

Gavin Arvizo, 13 ans, atteint d'un cancer, a accusé Jackson d'agressions sexuelles en 2003
Gavin Arvizo, 13 ans, atteint d'un cancer, a accusé Jackson d'agressions sexuelles en 2003 © Getty / Getty

Ce témoignage provoque une enquête criminelle. La police perquisitionne le ranch, Jackson est arrêté quelques jours plus tard. Un mois après, la star est mise en examen pour agressions sexuelles et pour avoir administré de la drogue en vue de commettre un délit. Le témoignage de Gavin et l'enquête qui suit amènent au procès d'une star le plus retentissant qui soit.

Le procès qui s'ensuit à Santa Barbara (Californie) est long, très médiatisé. 

Cette médiatisation est encouragée par Michael Jackson lui-même. Les journalistes toujours en poste aujourd'hui dans la région s'en souviennent comme d'un événement ayant marqué toute leur carrière. 

Michael Jackson arrivant au tribunal lors de son procés en 2005
Michael Jackson arrivant au tribunal lors de son procés en 2005 © Getty / Kimberly White

Des centaines de fans sont agglutinés tous les jours à l'extérieur. 

A son arrivée au premier jour du procès, Michael Jackson monte sur une voiture et danse. A chacune de ses entrées dans le tribunal, il prend pour habitude de faire le V de la victoire avec ses doigts. Vers la fin, il se rend même au tribunal en pyjamas.

Michael Jackson vers la fin de son procès, arrivant au tribunal en pijamas
Michael Jackson vers la fin de son procès, arrivant au tribunal en pijamas © Getty / Kimberley White

Le journaliste de la BBC Martin Bashir est appelé à témoigner car c'est son documentaire qui a provoqué les révélations de Gavin Arvizo. 

Gavin Arvizo affirme en effet que dès sa première venue à Neverland,  le Roi de la pop lui a fait regarder des sites pornographiques, où apparaissaient surtout des jeunes filles nues, âgées parfois d'à peine 15 ans. L'enfant affirme également  que Jackson s'est masturbé devant lui, et a tenté de le soûler. Le frère de Gavin assure même qu'il a vu le chanteur à deux reprises agresser sexuellement son frère. 

L'accusation demande également à une femme de ménage travaillant à Neverland de témoigner. Elle affirme avoir vu Michael Jackson prendre une douche avec Wade Robson, un autre enfant proche de la star. Robson est de nouveau appelé à témoigner à la demande de Jackson. Il défend Jackson et affirme, comme en 1993, n'avoir subi aucune agression sexuelle. Son témoignage sera capital. De plus, les avocats de la défense parviennent à décrire la famille de Gavin Arvizo comme une famille de menteurs et d'escrocs en recherche d'argent. Michael Jackson est acquitté.  

2013 : accusations de Wade Robson

Une interview exclusive est diffusée sur NBC en 2013. Wade Robson, qui avait témoigné en faveur de Jackson lors du procés, change radicalement de version. Ce chorégraphe d'origine australienne vivant à Los Angeles, devenu adulte, témoigne face caméra sur les abus que Jackson lui aurait fait subir pendant sept ans. Il affirme avoir été agressé et violé par Michael Jackson de l'âge de 7 ans à l'âge de 14 ans. Wade Robson, le témoin-clé du procès de Jackson en 2005, celui qui a permis à la star d'être acquittée, annonce même qu'il porte plainte contre les ayants-droits de Jackson (décédé en 2009). Mais en 2015, le juge abandonne les poursuites contre les ayants-droits de Michael jackson. 

Wade Robson est également l'un des deux hommes qui aujourd'hui témoignent dans le documentaire diffusé sur M6 ce jeudi "Leaving Neverland". 

2014 : accusations de James Safechuck

Le Daily Beast révèle qu'un autre homme, James Safechuck a également porté plainte contre les ayants-droits de jackson pour agression sexuelle. 

Comme Robson, Safechuck a connu Michael Jackson dans les années 80. Il avait 10 ans. Il avait participé à une publicité Pepsi en 1987 qui lui avait permis de rencontrer Jackson. En 1988, Safechuck est le nouveau chouchou  de la star, l'accompagnant partout. Lui aussi avait témoigné en 1993 en faveur de Jackson. Mais en 2013, sa version change. Il affirme que Jackson lui a montré comment se masturber dans un hôtel à Paris alors qu'il a 10 ans. ll révèle qu'entre 1988 and 1992, Michael Jackson et lui même ont eu des centaines de relations sexuelles ensemble. 

Janvier 2019 : avant-première de "Leaving Neverland" au festival de Sundance

Leaving Neverland, diffusé en avant-première lors du Festival du film indépendant de Sundance (Utah) en janvier dernier fait l'effet d'une bombe. Il est ensuite diffusé aux Etats-Unis sur HBO début mars. Il est diffusé ce jeudi 21 mars 2019 à 21 heures sur M6. 

Il présente face caméra les deux derniers accusateurs Wade Robson et James Safechuck, de manière très posée, raconter chacun à tour de rôle les sévices qu'ils ont subis, en multipliant les détails. 

Mais à aucun moment je ne me disais que c'était mal, dira Wade

  • Wade Robson accuse Jackson de l'avoir agressé sexuellement puis de l'avoir violé de 7 à 14 ans
  • James Safechuck l'accuse des mêmes faits à l'âge de 10 ans

Dans le documentaire, il est question des habitudes sexuelles de Jackson : masturbation devant l'enfant, vidéos pornographiques, fellations... Mais aussi menaces, manipulation et multiples cadeaux pour faire taire les enfants.

"Il aimait que je me mette dans un coin du lit, que je me penche en avant et il se masturbait en me regardant", dit Wade

Les deux hommes décrivent les mêmes détails terribles sur ce qu'ils ont subi.

"Il a commencé par me toucher, me masturber. Puis petit-à-petit, il m'a guidé pour le masturber. Il aimait aussi que je frotte ses tétons", raconte James

Wade affirme que lorsqu'il est devenu adolescent, Michael Jackson est passé à la vitesse au dessus en tentant de le sodomiser. Mais Wade a trop mal et Jackson arrête, reprenant avec lui sa routine sexuelle.

Après Sundance, la diffusion du documentaire sur HBO le 8 mars dernier aux Etats-Unis finit de créer le scandale. Dès le lendemain, des "spécialistes" du sujet sont invités sur tous les plateaux télé. En cette période d'après #MeToo, l'affaire Jackson est loin d'être terminée.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.