Hier, 14 membres présumés d'Al-Qaïda ont été tués lors de nouvelles attaques de drones. Ces dernières portent à 36 le nombre de personnes tuées au Yemen depuis le 28 juillet.

Les explications d'Aurélien Colly

Drone américain MQ-1 Predator
Drone américain MQ-1 Predator © domaine public / U.S. Air Force photo/Lt Col Leslie Pratt
Alors que les Etats-Unis ont lancé la semaine dernière une alerte au sujet d'un risque élevé d'attentat de la part d'Al Qaïda,**huit attaques du genre ont eu lieu depuis deux semaines.** La dernière série de trois raids a été lancée hier, jour où les Yéménites célébraient le début de l'Aïd el-Fitr, fête marquant la fin du mois de jeûne musulman du ramadan.Les deux premières attaques ont visé des voitures circulant dans le secteur d'Al-Chabwane dans la région de Marib, à l'est de la capitale Sanaa. "Six membres d'Al-Qaïda ont été tués", a expliqué un responsable tribal. **Des habitants disent avoir vu les véhicules partir en flammes et un drone voler en cercles dans le ciel après le bombardement.** Un autre drone est intervenu dans la soirée dans la région de Hadramout, dans l'est du pays, ont rapporté des responsables locaux. _Joint ce vendredi matin par Claude Guibal, le journaliste français Benjamin Wiacek évoque une capitale tranquille, même si tous les yeux sont rivés sur le ciel._
### 36 morts depuis deux semaines **Les huit attaques de drone menées depuis le 28 juillet** à l'est de Sanaa, ainsi que dans le sud et le sud-est du Yémen, dans les zones d'implantation d'Al-Qaïda,**ont fait au total 36 morts** . Les Etats-Unis, qui sont les seuls à disposer d'appareils de ce type dans la région, reconnaissent utiliser des drones au Yémen pour attaquer des activistes islamistes. Les autorités yéménites n'ont jamais clairement démenti l'utilisation de ces engins contre Al-Qaïda. Elles ne cessent d'ailleurs pas de réaffirmer qu'elles collaborent avec leurs alliés internationaux pour lutter contre le réseau extrémiste. **L'utilisation des drones étant efficace, mais fortement critiquée, les USA ne s'expriment pas sur les opérations en particulier.** _Pourquoi des drones? François Géré, directeur de l'Institut français d'analyse stratégique_
Le nombre de frappes de drone augmentent au Yémen
Le nombre de frappes de drone augmentent au Yémen © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.