Sur la place de la République, des fleurs et des bougies en mémoire des victimes des attaques du 13 novembre
Sur la place de la République, des fleurs et des bougies en mémoire des victimes des attaques du 13 novembre © MaxPPP

Victimes des attaques du 13 novembre, tous étaient venus écouter les Eagles of Death Metal. Derrière eux, des proches endeuillés et une foule de souvenirs. Et des prénoms : Aurélie, Estelle, Nicolas. France inter leur rend hommage, à sa façon.

Aurélie

  • Aurélie de Peretti n'est pas revenue du concert du Bataclan. 33 ans, originaire de Saint Tropez, elle s'est offert quelques jours de congés à Paris, après sa saison de travail. Aurélie de Peretti repose dans un cercueil de rock star, décoré par des dessinateurs et des graphistes en vogue. Parce que sa dernière demeure ne peut pas être sinistre et sans âme... En voyant la gamme des pompes funèbres, sa soeur Delphine pense tout de suite que ça ne colle pas avec sa fantaisie, sa créativité... son humour. Appel lancé donc, la semaine dernière, aux artistes, aux graphistes via les réseaux sociaux. Ils sont nombreux à répondre : neuf d'entre eux se retrouvent pendant une heure et demie dans un entrepôt de Bagnolet. "On a fait ce qu’on savait faire pour aider la famille… et on s’est mis dessiner", explique Julien Croyal, dessinateur.
Aurélie est morte au Bataclan
Aurélie est morte au Bataclan © Radio France

Il raconte ce moment hors du temps :

En somme, la couleur sur la douleur de l'absence. Un bouillonnement artistique pour ramener des sourires sur les visages, ceux des parents présents compris... Les artistes ont travaillé sur des mots clefs qui caractérisent la très éclectique Aurélie de Peretti. Loïc Sécheresse a dessiné une walkyrie rock sur des chevaux : "Aurélie et sa famille, dit-il, nous ont donné une drôle d’opportunité. On s’en fiche de ce qui a été dessiné : il y a eu des échanges humains, et c’est le plus important."

Aurélie de Peretti a fait une formation de graphiste, elle travaillait dans un restaurant connu de Ramatuelle, en même temps qu'elle a terminé une formation d'œnologie. Fan de rock, de Nirvana notamment, amoureuse des chevaux : épicurienne est un mot qui la résume bien. Sa famille a choisi de ne pas venir à l'hommage national aux Invalides ce matin.

Estelle

  • Estelle Rouat était venue au concert avec son compagnon, blessé, lui, dans l'attaque. Originaire de Bretagne, cette jeune femme était une enseignante prometteuse à Colombes. "Nous nous sommes souhaité bon week-end", racontent les collègues d'Estelle Rouat. La suite reste en suspend : ils l'ont quittée le vendredi soir, sachant qu'elle allait au concert. Aujourd'hui encore, ils ont du mal à se dire qu'ils ne la reverront plus. A eux aussi, elle leur manque. Cette professeur d'anglais de 25 ans a marqué les esprits alors qu'elle n'est arrivée au collège Gay Lussac de Colombes qu'en septembre dernier, titulaire de son poste pour la 1ère fois. En un mois et demi de cours, elle a épaté Alex, arrivé en même temps qu'elle dans l'établissement.

"Elle avait vraiment une vocation pour ça", raconte-t-il :

Estelle Rouat enseignait à des élèves de 5e, 4e et 3e, effectivement comme une briscarde, admire Laurent, un autre de ses collègues plutôt chevronné.

"Elle avait tout : la conviction, la vocation…C’est trop bête, c’est trop con.", témoigne-t-il :

Une prof douée, faite pour transmettre le savoir. Avec un sacré caractère dans ce bout de femme...

Alex en sourit :

Les enseignants du collège de Colombes n'ont pas tous pu se rendre auprès de la famille d'Estelle Rouat pour les obsèques en Bretagne. Ils sont venus cette semaine se recueillir devant le Bataclan... orphelins d'une amie.

Nicolas

  • Nicolas Catinat, est tombé au Bataclan, tué d'une balle dans la tête. Artisan menuisier de 37 ans, il a sacrifié sa vie pour ses proches. En fait, un roc amateur de rock. "Une force de la nature" décrivent ceux qui le connaissent. "Un beau bébé" ajoutent ceux qui lui sont plus familiers. 1m84 pour 90 kg : des mensurations qui confirment le physique imposant de Nicolas Catinat. Pas de contradiction avec sa bonhomie manifeste, ni son talent manuel. Après avoir travaillé dans une grande surface de bricolage, il s'est lancé à son compte pour devenir artisan menuisier. Il venait de monter son entreprise à Domont, sa ville natale dans l'Oise

"La commune perd une force vive" regrette Jérôme Chartier le maire de la commune :

Nicolas Catinat - amateur de rock en général, et des Doors en particulier, s'est installé dans la fosse du Bataclan pour le concert du 13 novembre avec sa compagne et un ami. Si ces deux personnes sont vivantes aujourd'hui, c'est que Nicolas a fait rempart de son corps pour les protéger, au moment de la fusillade. Réflexe, courage, amour, amitié : la commune de Domont ne pouvait qu'honorer ce geste. Un square de la commune de Domont portera donc bientôt son nom. Symbole fort, c'est même dans le parc de la mairie que le lieu a été choisi. Square Nicolas Catinat, square d'un chic type.

Jérôme Chartier le maire de la commune :

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.