Dessin d'autiste
Dessin d'autiste © Valentin Dunate

Un nouveau-né sur 150 serait concerné par l’autisme, selon la Haute Autorité de Santé. A l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme ce samedi, zoom sur une méthode pour aider les enfants autistes à mieux vivre leur quotidien : la méthode A.B.A.

En France, 100.000 personnes de moins de 20 ans seraient autistes. Comment favoriser leur épanouissement personnel, leur participation à la vie sociale, leur autonomie ? Quelle méthode privilégier ?

Une approche comportementaliste plutôt que psychanalytique

En 2012, estimant que l’approche psychanalytique n’avait pas fait ses preuves, la HAS a recommandé l’A.B.A. (Applied Behavior Analysis , ou "Analyse Appliquée du comportement" en français). Cette méthode comportementaliste est utilisée depuis de nombreuses années aux Etats-Unis et au Canada. En France, certains professionnels essaient de la développer depuis une dizaine d’années.

La méthode A.B.A., à travers un fonctionnement stimulation / travail / récompense, vise à corriger les comportements "inappropriés" de l’enfant autiste (comme les cris, ou les coups), afin de le sociabiliser et ainsi lui permettre de mieux assimiler les apprentissages de base pour faire des progrès.

Reportage de Véronique Julia, spécialiste des questions de santé à France Inter.

"Il ne dormait pas la nuit, il ne s’intéressait ni aux autres, ni aux objets. Il était en permanence frustré, en colère. (…) Ca n’a pas tout réglé, néanmoins, aujourd’hui, il progresse. On va pouvoir aller dans plein de lieux sans qu’il n’ait de crise importante. On est plus serein qu’on ne l’était avant ", Sandra, mère d’un enfant autiste.

La méthode ABA a toutefois aussi ses détracteurs, parfois comparée à une méthode de "dressage".

Campagne de sensibilisation contre les préjugés

Ségolène Neuville, secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées, a lancé ce mardi une vaste campagne de communication et d'information sur l'autisme. Dans 80 salles de cinéma en France (et jusqu'au 12 avril) sera projeté le film "Dis-moi Elliot ", qui met en scène un enfant autiste participant à un stage de théâtre.

Par ailleurs, le gouvernement a annoncé la création en septembre 2016 d'un site internet dédié aux TSA, les troubles du spectre autistique, prévu dans le cadre du 3ème Plan Autisme (2013-2017).

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.