Barre des Ecrins
Barre des Ecrins © Reuters / Emmanuel Foudrot

Sept alpinistes ont été tués et un autre a été blessé à la suite d'une avalanche mardi dans le massif des Ecrins, dans les Hautes-Alpes, a indiqué le préfet du département, Pierre Besnard.

Deux des alpinistes étaient dans un premier temps portés disparus. "Nous avons retrouvé la dernière cordée, ce qui nous amène à sept décédés et une personne traumatisée", a précisé Pierre Besnard sur BFM TV.Le peloton de gendarmerie de Haute-Montagne de Briançon, un détachement de CRS ainsi que deux équipes cynophiles et deux hélicoptères de la gendarmerie ont été engagés sur les lieux du drame, précise le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.L'avalanche s'est déclenchée vers midi au Dôme de neige des Ecrins (4.015 mètres), un sommet très fréquenté par les alpinistes amateurs en raison de sa facilité d'accès, sur la commune de Pelvoux .Les alpinistes seraient de nationalités étrangères.

Comme on est en cours de rapatriement des corps, on sait qu'il y a au minimum deux nationalités

a souligné le préfet.

Le lieutenant-colonel Christian Flagella , qui dirige le groupement de gendarmerie des Hautes-Alpes, a évoqué l'hypothèse "du départ d'une plaque à vent " pour expliquer cette avalanche.

Il y a beaucoup neigé ces derniers jours, on se trouve déjà dans des conditions hivernales

a-t-il dit à Reuters. Ce que confirme Dominique Létang , directeur de l'Association nationale d'étude de la neige et des avalanches, interrogé par Anabelle Galotti .

Dés qu'il y a une première chute de neige, on se retrouve dans une situation avalancheuse, comme en hiver

Le gardien du refuge des écrins qui a assisté à l'avalanche a donné l'alerte dès midi, indiquant que trois cordées avaientété emportées.

Avalanche
Avalanche © Radio France / idé
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.