Le nouveau président de la Ligue contre le cancer s'inquiète de l'arrivée progressive de nouveaux types de bières, à destination des jeunes, à la teneur en alcool particulièrement élevée. Il explique ce qu'il reproche à ces canettes d'un nouveau type, dans lesquelles il voit un véritable fléau.

Des bières ultra-fortes, qui permettent aux fabricants de créer une dépendance forte et rapide chez les jeunes
Des bières ultra-fortes, qui permettent aux fabricants de créer une dépendance forte et rapide chez les jeunes © AFP / Pascal Deloche / Leemage

FRANCE INTER : Quelle est la particularité de ces bières, dont le dosage en alcool dépasse largement les standards du genre ?

AXEL KAHN : "Ce sont des bières qui ne peuvent être obtenues par les procédés classiques de brassage. On rajoute du sucre et des levures sélectionnées, qui ne sont pas les levures usuelles du brassage. Et elles vont à la limite de 17°, puisqu'à 17° l'alcool tue les levures."

Pourquoi sont-elles plus dangereuses que d'autres types d'alcools ?

"Un jeune qui a ce type de canettes en main, qui la boit jusqu'au bout, c'est comme s'il avait bu au goulot une bouteille entière d'un vin déjà corsé. Et les jeunes n'en ont pas conscience ! Eux, ils ont juste pris une canette de bière avec des dessins extrêmement flashy. Ce sont des espèces de pièges à jeunes. C'est un des moyens pour qu'à l'occasion de réunion festives, ils tombent dans un alcoolisme extrêmement lourd."

C'est une stratégie délibérée, de rendre des jeunes très vite dépendants ?

"Pour les marchands de ce type de bières, c'est une promesse pour l'avenir. Mais pour ces jeunes, c'est un attentat, et je ne peux qu'utiliser ce terme, contre leur santé. L'alcoolisme, c'est 40.000 cancers et 15.000 morts. C'est bouleversant : ces alcooliers reproduisent la perversité des stratégies qui ont amené les fumeurs à être addicts à la fumée de cigarette. C'est exactement le même type de stratégie malfaisante.

Il n'y a pas de doute que l'alcool, comme la nicotine, est une substance totalement addictive. L'alcool, en soi, est une drogue ! Or ces canettes de bière ne peuvent être bues que d'un seul coup, en peu de temps. C'est tout le dispositif : faire tomber les jeunes dans un alcoolisme aigu, et rapidement dans cette dépendance à l'alcool puis dans les lourdes pathologies, notamment cancéreuses, liées à l'alcool."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.