Le ministère de l'Agriculture lance un avertissement sur le lait cru et les fromages au lait cru après la contamination de plusieurs enfants de moins de cinq ans à la bactérie E.Coli.

Alerte sur le fromage au lait cru
Alerte sur le fromage au lait cru © Getty / Gary Yeowell

La mission des urgences sanitaires du ministère de l'Agriculture lance une alerte après la récente contamination de plusieurs jeunes enfants par la bactérie E. Coli. "Les autorités sanitaires recommandent aux populations fragiles de ne pas consommer de lait cru ni de fromages au lait cru. Ces préconisations concernent : les jeunes enfants, et particulièrement ceux de moins de 5 ans ; les femmes enceintes ; les personnes immunodéprimées, c'est-à-dire les personnes déjà malades, très fatiguées voire hospitalisées", est-il précisé dans un communiqué du ministère de l'Agriculture.

Quels produits sont concernés ? 

L'alerte concerne toutes les marques de laits crus. Ni le lait pasteurisé ni les fromages pasteurisés ne sont concernés. L'avertissement ne concerne pas non plus les fromages au lait cru à pâte pressée cuite, comme le gruyère par exemple.

Par ailleurs, les autorités sanitaires avaient ordonné ce week-end le rappel par précaution de fromages Saint Marcellin et Saint-Félicien au lait cru fabriqués par la société drômoise Fromagerie Alpine et commercialisés notamment sous plusieurs marques de distributeurs. Carrefour, Reflets de France, Leclerc, Lidl, Auchan, Rochambeau, Prince des Bois, Sonnailles et Prealpin. Du coup, l'alerte est étendue à tous les fromages au lait cru ou presque. 

Pourquoi un tel avertissement ? 

Il s'agit d'une précaution prise par les autorités. La cheffe de la mission des urgences sanitaires au ministère de l'Agriculture, Marie-Pierre Donguy, rappelle que 13 jeunes enfants ont été contaminés par la bactérie Escherichia coli de type O26 depuis le 21 mars dernier. Certains de ces enfants, âgés de six mois à quatre ans sont atteints de complications rénales. Ils sont toujours hospitalisés. Les investigations sur l'origine exacte de la contamination sont toujours en cours. Mais par précaution, les autorités ont effectué un rappel de l'ensemble de la production de la Fromagerie Alpine depuis février, ce qui représente un volume important. 

Pourquoi les enfants de moins de cinq ans sont-ils visés ? 

"Au-delà de l'âge de cinq ans, entre cinq et dix ans, le risque existe toujours mais il est quand même décroissant, les enfants étant mieux protégés en grandissant", selon la cheffe de la mission des urgences sanitaires au ministère de l'Agriculture, Marie-Pierre Donguy.

Toujours selon le ministère, il y a eu récemment deux autres alertes similaires. Lors de ces deux dernières épidémies, l'ensemble des cas étaient des enfants de moins de cinq ans. Fin décembre en effet, la société fromagère d'Eteaux (Haute-Savoie) avait rappelé deux lots de fromages au lait cru après une intoxication par l'E. coli O26, qualifiée de "sévère", de deux jeunes enfants qui avaient consommé du reblochon.  Entre mai et juin 2018, la fromagerie familiale Chabert de Cruseilles (Haute-Savoie) avait procédé à des retraits massifs de reblochons après l'intoxication de douze enfants, dont l'un était décédé, par cette même E. coli O26.

Qu'est-ce que l'E.coli ? 

Il s'agit d'Escherichia coli, une bactérie qui produit des toxines provoquant parfois des infections - gastro-entérites, colites hémorragiques voire syndrome hémolytique et urémique (SHU). Les bactéries responsables de l’infection se trouvent dans l’intestin et les matières fécales des animaux ou des hommes : elles peuvent ainsi se retrouver dans l’environnement - terre, végétaux, eaux...- via les matières fécales, et dans l’intestin d’autres animaux se nourrissant d’aliments ou d’eau contaminés. L’ingestion n’entraîne pas forcément une infection, cela dépend du type de bactérie et de la dose consommée. De plus, certains individus sont des porteurs sains, c’est-à-dire qu’ils portent les bactéries en eux sans développer de maladie. La présence de ces bactéries indique une contamination fécale. Elles résistent au froid - survivent quelques jours dans le réfrigérateur - mais sont tuées par la chaleur. Ainsi les aliments crus sont les plus fréquemment contaminés : viandes (surtout celle de bœuf et celle hachée), fromages au lait cru, fruits et légumes mal lavés...

Que faire en cas de doute ? 

Le processus de retrait-rappel est toujours en cours, les distributeurs utilisent notamment les cartes de fidélité pour prévenir les consommateurs qui en auraient acheté. 

Il est demandé aux personnes qui détiendraient les fromages concernés de ne pas les consommer – et plus particulièrement les jeunes enfants, femmes enceintes, personnes immunodéprimées et personnes âgées - et de les rapporter au point de vente où ils ont été́ achetés.

Les personnes qui en auraient consommé et qui présenteraient des symptômes de type diarrhées, douleurs abdominales ou vomissements doivent consulter, au plus vite, leur médecin traitant en mentionnant cette consommation et le lien possible avec la bactérie Escherichia coli.

En l'absence de symptôme dans les 10 jours après la consommation des produits concernés, il est inutile de s'inquiéter et de consulter un médecin.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.