Les écouteurs, de plus en plus jeune
Les écouteurs, de plus en plus jeune © MaxPPP / Anne-Sophie Bost

Selon une enquête Ipsos publiée jeudi, près de 10 % des enfants de moins de deux ans s'endorment désormais avec un casque ou des écouteurs. Quand l'iPod remplace l'histoire du soir, les pédiatres crient à l'irresponsabilité...

"Nous sommes très inquiets", résume Jean-Louis Horvilleur, audioprothésoste, qui a coordonné l'enquête réalisée pour l'association "La semaine du son". Et il y a de quoi : on y apprend que sur 1 500 parents, de plus en plus autorisent ou imposent le port du casque audio ou des écouteurs à leurs enfants . C'est le cas pour 95 % des adolescents de 13 à 19 ans, 74 ans pour les enfants de 7 à 12 ans, et surtout 21 % pour les moins de six ans.

Mais c'est le chiffre pour les moins de deux ans qui provoque le plus l'indignation des spécialistes. Ils seraient 15 % à utiliser des casques et écouteurs, et 9 % à s'endormir au son de la musique directement injectée dans leurs jeunes tympans.

Les précisions de Margot Delpierre

"On va en faire des sourds à 30 ans"

Pour les pédiatres, c'est tout simplement irresponsable. "C'est de la folie", estime le Dr François-Larus Caron, ancien président de l'association française des pédiatres. "On sait déjà que l'écran avant trois ans est déraisonnable, mais le casque sur les oreilles avant l'âge de 6 à 8 ans est tout aussi déraisonnable."

Pour le Dr Jean-Michel Klein, président du syndicat national des ORL, "c'est consternant". Il est impossible selon lui pour ces enfants "de dire si le son est trop fort". D'ailleurs, 85 % des parents disent entendre ce que l'enfant écouet à la maison. "On va en fait des sourds à 30 ans" , se désole le spécialiste.

En janvier, Marisol Touraine s'était saisie du dossier, et envisageait une limitation du volume sonore des casques. Mais la ministre de la Santé s'était heurtée à la complexité de mise en place technique d'un tel dispositif.

L'association "La semaine du son" conseille de limiter le temps d'écoute et la fréquence d'utilisation des écouteurs, et surtout de faire des pauses. Seul problème : la plupart des adolescents connaissent ces recommandations... Sans les appliquer.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.