Bernard Cazeneuve présente le nouveau schéma d'intervention
Bernard Cazeneuve présente le nouveau schéma d'intervention © MaxPPP

Bernard Cazeneuve a présenté son plan pour améliorer les moyens de la police et de la gendarmerie pour lutter contre le terrorisme. En cas d'attentat, ce nouveau schéma d'intervention se veut plus rapide et plus efficace promet le ministre de l'intérieur.

Il avait largement salué les actions de la police et de la gendarmerie lors des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis. Pour autant Bernard Cazeneuve veut encore améliorer leur efficacité en cas d'attaque massive . Le nouveau schéma d'intervention, présenté ce mardi par le ministre de l'intérieur prévoit notamment la fin des zones police et gendarmerie en cas de crise grave et la création de nouvelles antennes du RAID et du GIGN.

Côté militaire, quatre nouvelles antennes du Groupement d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) vont voir le jour à Nantes, Reims, Tours et Mayotte. Côté police, le ministère de l'intérieur annonce la création de nouvelles unités du RAID , le groupe de Recherche Assistance Intervention Dissuasion qui seront implantées à Toulouse, Montpellier et Nancy. Enfin les effectifs de la Brigade de Recherche et d'Intervention , "l'antigang" de la préfecture de police de Paris serontdoublés . La BRI compte actuellement une centaine de policiers.

La necéssité d'intervenir au plus vite doit primer . Céline Berthon, secrétaire générale du syndicat des commissaires de police

Bernard Cazeneuve veut tirer toutes les leçons des attentats de 2015 . Pour le ministre, il faut des forces performantes "face à des ennemis déterminés à nous frapper en provoquant le plus de dommages possibles, sans volonté de négocier et dont la propre mort fait partie de la philosophie, de la stratégie" . Le gouvernement veut donner, à ces groupes d'élites des forces de l'ordre, les moyens pour faire face à un "attentat de masse" .

Anticipation

Avec ces nouvelles antennes et un meilleur maillage du territoire, le ministère de l'intérieur veut pouvoir "constamment anticiper l'éventualité d'une telle attaque" . Dans ce nouveau schéma antiterroriste, le délai maximum d'intervention est fixé à vingt minutes. Bernard Cazeneuve a aussi rappelé que la riposte implique désormais "une guerre du temps" .

Le nouveau schéma d'intervention police et gendarmerie
Le nouveau schéma d'intervention police et gendarmerie © Visactu

Et pour gagner du temps, le ministre n'envisage pas seulement la densification des effectifs mais également un changement d'organisation au sein de ces groupes d'élite. Ainsi, en cas de crise grave ou d'attaque d'envergure, les traditionnelles zones de compétences qui créent des frontières dans l'intervention des gendarmes et des policiers seront suspendues pour pouvoir agir "sans délai" , a précisé Bernard Cazeneuve face aux représentants des différents corps militaires et policiers.

L'heure n'est pas à la concurrence des forces, mais à l'unité. Bernard Cazeneuve

L'enjeu de ce nouveau schéma d'intervention est aussi de rapprocher policiers et gendarmes dont la rivalité historique est parfois à l'origine de blocages dans les enquêtes . Place Beauvau, on présente ce nouveau schéma comme "inédit" et dont le but est de prendre en compte les capacités de chaque groupe. Les uns maîtrisent mieux un certain type d'explosifs, les autres sont spécialisés dans le parachutisme. Chaque compétence sera exploitée et mise en complémentarité , en fonction de la situation, précise le ministère de l'Intérieur.

"La règle des six C"

L'autre nouveauté à mettre en place, c'est le commandement unique de ce schéma d'intervention. La tâche ne sera pas forcémment des plus simples mais le gouvernement s'appuie sur "la règle des six C" . Un responsable de l'Unité de Coordination des Forces d'Intervention (UCOFI) précise qu'il faut tenir compte de la Cohérence dans la répartition des unités, de la Coopération , suivre un Commandement unique, Coordonner les Compétences territoriales et les Capacités rares des différents groupes.

La BRI, le RAID et le GIGN auront l'occasion de tester ce nouveau plan très rapidement. Un exercice commun grandeur nature est programmé mardi 26 avril , gare Montparnasse à Paris. Bernard Cazeneuve y assistera.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.