Les applis incitant à la déconnexion et à se libérer de nos smartphones ne manquent pas. Suivez plutôt celle qui vous récompensera.

Winups, capture d'écran
Winups, capture d'écran © Winups

Elle s'appelle Winups, et elle est l'oeuvre d'une toute petite start up montée par quatre jeunes Palois. Pour l'heure Winups fonctionne en test auprès de 2 000 étudiants à Pau.

Comment ça marche ? Il faut ouvrir Winups aussi souvent que possible entre 8h et 18h et laissez son smartphone au repos. Tant qu'on n'y touche plus, Winups engrange des points, et les points permettent de gagner des bonus et réductions dans les magasins que les jeunes plébiscitent.

La déconnexion un enjeu pour les jeunes

Car c'est bien à eux que Winups s'adresse, eux dont le pouvoir d'achat est faible, tout comme le niveau de concentration en cours. Donc gagner des points sur l'appli oblige à rester concentré en cours et permet des gains intéressants. Actuellement l'équipe de Winups s'applique à s'allier avec des enseignes nationales pour qu'à la rentrée prochaine tous les étudiants de l'hexagone puissent s'en servir.

Winups ne revend pas les adresses mail ou numéro de téléphone aux enseignes. Elle vend plutôt des études de benchmark et bientôt des événements. Pour les marques c'est un moyen de s'attirer les bonnes grâces des moins de 25 ans.

Les 15-24 ans et leurs smartphones
Les 15-24 ans et leurs smartphones © Mediamétrie 2014
Les 15-24 ans et leurs smartphones
Les 15-24 ans et leurs smartphones © Mediamétrie 2014

La déconnexion, un enjeu au travail

D'une manière générale, des méthodes de déconnexion existent y compris en entreprise puisque le droit à la déconnexion est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2017 dans le cadre de la loi Travail. Il incite les entreprises à mette en oeuvre des moyens pour assurer le respect des temps de repos et de congés des salariés, ainsi que l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Il s'agit en général de rappeler aux salariés de ne pas consulter leurs mails après 18h ou pendant le week-end.

Orange, dès la fin 2016, incitait par exemple ses collaborateurs à ne pas répondre aux mails pendant les réunions. Michelin alerte ses cadres en déplacement lorsqu'ils se connectent après 21h. Wolkswagen a été pionnière en coupant ses serveurs la nuit, et en organisant une rétention quotidienne des messages sur les smartphones.

Aujourd'hui la déconnexion est un marché. La start up Call door par exemple propose des systèmes d'alerte auprès des salariés pour les inciter à déconnecter. Edouard Mongrand, le responsable de Call door insiste sur le caractère addictif de la consultation des messages et l'utilisation des smartphones. "C'est de cela qu'il faut prendre conscience pour soi-même avant tout."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.