Audrey Azoulay ministre de la Culture
Audrey Azoulay ministre de la Culture © MaxPPP

Après Jack Lang sur France Inter samedi matin, Audrey Azoulay s'est elle aussi inquiétée de la décision de la mairie de Verdun d'annuler le concert du rappeur à l'occasion des commémorations du centenaire de la bataille, sous la pression d'élus et militants de droite et d'extrême-droite.

On pouvait penser la polémique éteinte après l'annulation du concert par le maire, vendredi : elle a au contraire donné naissance à une nouvelle polémique, plus large encore.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Jack Lang : "Il ne faut pas capituler devant l'idéologie frontiste"

La décision a fait réagir au sein du gouvernement. À commencer par le premier concerné,le secrétaire d'État aux Anciens combattants Jean-Marc Todeschini, qui a exprimé sa "colère" devant "un déferlement de haine" , "dans un pays où la liberté d'expression et de création sont des valeurs et des droits fondamentaux".

S'y est ajoutée samedi matin la voix de la ministre de la Culture, Audrey Azoulay, elle aussi choquée par la forme qu'a prise cette polémique au fil des jours.

Des voix déchainées ont obtenu l'annulation d'un concert au nom d'un ordre moral nauséabond et décomplexé . N'acceptons jamais cela. Ce n'est pas la première fois que l'autocensure succède à ces coups de force inacceptables.

Extrait de chanson et déferlement de haine

Black M, alias Alpha Diallo, devait se produire le 29 mai après la cérémonie officielle d'hommage aux victimes de la bataille de Verdun.Une programmation découverte en début de semaine par des élus de droite et d'extrême-droite, qui en ont fait leur cheval de bataille du moment. Cause de leur indignation, côté pile : un couplet d'une chanson de 2010 du groupe du rappeur, Sexion d'Assaut, où l'on parle au détour d'une rime de "pays kouffar" ("pays mécréant") en évoquant la France. Escalade accompagnée, côté face, par de nombreux commentaires racistes et injurieux sur les réseaux sociaux, allant jusqu'à faire craindre à la municipalité des débordements. En tête des indignés, Marine Le Pen, Florian Philippot, Valérie Boyer, Eric Ciotti ou Nadine Morano.

Vendredi, le chanteur lui-même a réagi à la décision d'annuler sa prestation, sur sa page Facebook. Il y rappelle notamment que sa présence à Verdun n'était pas si incongrue. Pendant la Seconde guerre mondiale, son grand-père faisait partie des Tirailleurs sénégalais, présents eux aussi dans les tranchées de Verdun.

► ► ► SUR LE WEB | Lire la tribune du rappeur Black M sur Facebook

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.