L'usage du mot "digital" irrite les spécialistes de la spécialité. Le Journal officiel a, en quelque sorte, tranché sur la question. Ce terme anglais, très utilisé lorsqu'il faut parler d'Internet, de réseaux sociaux ou d'informatique se traduit bien en français par… "numérique".

La Commission d'enrichissement de la langue française préconise d'employer "numérique" au lieu de "digital".
La Commission d'enrichissement de la langue française préconise d'employer "numérique" au lieu de "digital". © Radio France / X. D.

"Marketing digital", "stratégie digitale", "digitalisation"... Vous avez forcément déjà entendu ces termes, à la télévision ou dans votre vie professionnelle. Sauf qu'en fait, ce n'est pas vraiment approprié. Le mot "digital" est certes directement inspiré de l'anglais, mais fait référence, si on le traduit en français, à tout ce qui se rapporte à... nos doigts. Or, il existe un mot parfait pour évoquer ces questions : "numérique". C'est ce que rappelle le Journal officiel, comme l'ont repéré plusieurs internautes ou nos confrères du magazine (bien nommé) Numerama.  

Ce rappel, inscrit au Journal officiel, émane de la Commission d'enrichissement de la langue française, entité placée sous l'autorité du Premier ministre et composée de personnalités bénévoles, qui a pour objectif de favoriser l'emploi de la langue française dans des domaines économiques, scientifiques ou techniques. Elle est actuellement présidée par l'écrivain et critique littéraire Frédéric Vitoux. Elle travaille autour de la notion de terminologie et a une devise : il y a un mot pour chaque chose, pour chaque notion, chaque réalité.  

"Science des données", "porte dérobée" et… "numérique"

Dans sa dernière publication, en date de ce 9 mars, la Commission s'est penchée sur les termes du vocabulaire de l'informatique. Préférer "sciences des données" à "data science", "porte dérobée" à "backdoor" et donc "numérique" à "digital". Le mot désigne ici "l’ensemble des disciplines scientifiques et techniques, des activités économiques et des pratiques sociétales fondées sur le traitement de données numériques". Cette traduction désigne à la fois l'usage en tant qu'adjectif (quelque chose de numérique) et en tant que nom ("le numérique"). 

Mais pourquoi diable ce débat n'a-t-il jamais été définitivement tranché, pourquoi ce mot "digital" est-il encore utilisé ? Pour l'Académie française, "l’adjectif digital en français signifie 'qui appartient aux doigts, se rapporte aux doigts'. Il vient du latin digitalis, 'qui a l’épaisseur d’un doigt', lui-même dérivé de digitus, 'doigt'". "C’est parce que l’on comptait sur ses doigts que de ce nom latin a aussi été tiré, en anglais, digit, 'chiffre', et digital, 'qui utilise des nombres'", poursuit l'Académie. 

"On se gardera bien de confondre ces deux adjectifs 'digital', qui appartiennent à des langues différentes et dont les sens ne se recouvrent pas : on se souviendra que le français a à sa disposition l’adjectif 'numérique'."

Toutefois, plusieurs dictionnaires et références de la langue française (Le Robert, par exemple) font le rapprochement et considèrent les deux mots comme synonymes. Sans doute se sont-ils conformés à l'usage, qui emploie le terme impropre de "digital". Peut-être que ce rappel nous permettra d'arrêter (enfin) de mettre nos doigts partout...