Cote de Beaune, parcelle Le Charlemagne en Bourgogne
Cote de Beaune, parcelle Le Charlemagne en Bourgogne © MaxPPP

L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) a décidé samedi d'inscrire au patrimoine mondial les "climats" du vignoble de Bourgogne et les coteaux, maisons et caves de Champagne, autre région viticole française.

La décision a été prise dans le cadre de la 39e session du Comité du patrimoine mondial, réuni du 28 juin au 8 juillet à Bonn, en Allemagne, et annoncée dans la foulée par l'Unesco.

Les "climats" sont des parcelles de vignes sur les pentes des côtes de Nuits et de Beaune au sud de Dijon, distinguées par leurs conditions naturelles spécifiques (géologie, exposition, cépage), façonnées par le travail humain et identifiées aux vins qu'elles produisent, rappelle l'organisation dans un communiqué. La décision de l'Unesco couvre à la fois ces parcelles viticoles, les villages associés et le centre historique de Dijon, le tout constituant "un exemple remarquable de production viti-vinicole développée depuis le haut Moyen Âge".

"C'est un grand patrimoine français qui devient patrimoine du monde" : reportage d'Aude Raso

Les coteaux, maisons et caves de Champagne sont les lieux où fut développée la méthode d'élaboration des vins effervescents, grâce à la seconde fermentation en bouteille, du XVIIe siècle à son industrialisation au XIXe siècle.

Le maire d'Epernay, en Champagne, Franck Leroy a réagi :

On a tous le sentiment d'avoir vécu un plébiscite. C'est une belle récompense pour tous ceux qui ont travaillé sur ce projet.

La décision de l'Unesco couvre les vignobles historiques d'Hautvilliers, Aý et Mareuil-sur-Aý, la colline Saint-Nicaise à Reims, l'avenue de Champagne et le Fort Chabrol à Epernay.

Fleur Pellerin, ministre de la Culture a déclaré dans un communiqué :

Le Comité du patrimoine mondial de l'Unesco a ainsi apporté une consécration amplement méritée à ces deux régions, qui ont su préserver et mettre en valeur un patrimoine culturel et naturel universel.

Cela porte à 41 le nombre de biens français reconnus au patrimoine mondial de l'humanité.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.