Deux des peluches que l’on voit partout dans le quartier depuis le mois d’octobre vont se marier, ce samedi à 15 heures, à la mairie du XIIIe arrondissement de Paris.

Nathacha Bièvre, une des nounours.e.s des gobelins en robe de mariée
Nathacha Bièvre, une des nounours.e.s des gobelins en robe de mariée © Clément Pierre, le photographe officiel des nounous des Gobelins

Ursus des Gobelins épouse ce samedi, Natacha Bièvre. Le maire du XIIIe arrondissement de Paris célèbre, lui-même, cette union. Il faut dire que les élus n’ont pas beaucoup d’occasions de marier des peluches. 

Ces nounours géants (une cinquantaine mesurant 1,40 m pour 4,9 kg) ont envahi le quartier des Gobelins, à Paris, depuis la fin du mois d’octobre. Les passants peuvent les voir aux terrasses de cafés, dans les vitrines, accrochés à des poteaux...

C’est une idée de Philippe Labourel, le libraire au 25 avenue des Gobelins. Il se présente comme le "papa des nounours des Gobelins". Il est très heureux de ce mariage et pourtant ce n’était pas prévu : "Ils ont péché, ils ont eu un bébé hors mariage. On était obligés…  Nous avons publié les bans à la mairie en allant chercher leur livret de famille. Le bébé s’appelle Goloso. Il a 24 jours et il est en pleine forme."

Plusieurs commerçants du quartier ont participé aux préparatifs, comme Bertrand, pharmacien et parrain du nounours Ursus des Gobelins : "Je suis allé chercher chez le bijoutier les alliances pour les nounours. Elles ont été faites sur mesure. Ce sont des 'alliances-bracelet', dorés à la feuille d’or et c’est donc adaptés à la papatte du nounours."

Bertrand s’est occupé de la tenue également : cravate, chemise, veste de costume, mais à la veille de son mariage Ursus n’avait pas de pantalon. "Nous avons un problème, il a grossi, il a mangé trop de miel et il ne rentre plus dans son pantalon" explique Philippe, son papa. 

Natacha la mariée, elle, est prête depuis longtemps. C’est Hassan, un retoucheur du boulevard du Port-Royal, qui a cousu sa robe de mariée. Et il a pris son rôle très au sérieux "J’y ai réfléchi pendant une semaine !" Ingrid, propriétaire d’une crêperie à côté de sa boutique est venue voir le résultat "magnifique ! S'écrie-t-elle. C’est une robe en soie qui fait penser à une robe grecque parée d’un voile en résille, elle est sublime." 

Ingrid viendra au mariage avec Gwenaëlle, la peluche qu’elle accueille dans sa crêperie. Tout le monde est invité. "La salle sera pleine de nounours des Gobelins mais on va se serrer pour les invités" assure Philippe. Et pour les absents, la cérémonie sera retransmise en direct sur la page Facebook "les nounours des Gobelins".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.