CRS à Calais
CRS à Calais © Radio France / Thibault Lefevre

Encadrés par les forces de l'ordre, plusieurs dizaines d'ouvriers ont entrepris ce matin le démantèlement d'une partie de la "jungle", le bidonville où se rassemblent selon les sources entre 1 000 et 3 500 migrants espérant rejoindre le Royaume-Uni.

Des engins de chantier sont intervenus ce matin à Calais pour commencer à démanteler une partie du bidonville. L'intervention a été rendue possible par une décision du tribunal administratif de Lille la semaine dernière.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait alors assuré que la phase active de l'opération se déroulerait progressivment et sans brutalité.

Les forces de l'ordre sont néanmoins très présentes sur place, la préfecture du Pas-de-Calais confirmant qu'un "dispositif de sécurité" a été mis en place afin de

permettre à la société qui procède au retrait des tentes et abris inoccupés d'effectuer son travail

[L'évacuation de la jungle de Calais](https://infogr.am/levacuation_de_la_jungle_de_calais) [Create your own infographics](https://infogr.am) Deux bus emporteront chaque jour les migrants vers des centres d'accueil provisoire. Les deux premiers partiront à quinze heures vers le Sud la Gironde et les Pyrénées
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.