Une cinquantaine de syriens bloquent l'accès piéton au terminal Ferry de Calais
Une cinquantaine de syriens bloquent l'accès piéton au terminal Ferry de Calais © MaxPPP/Voix du Nord/Jean-Pierre Brunet

Le préfet du Pas-de-Calais a proposé vendredi aux Syriens qui occupent depuis mercredi une passerelle du terminal ferry de Calais pour obtenir leur passage en Angleterre, de régulariser leur situation en France pour sortir de l'"impasse".

La soixantaine de migrants -quelques femmes et enfants font partie du groupe-, avait été chassée de plusieurs squats de Calais, avant de décider de mener une grève de la faim, pour une vingtaine d’entre eux, et d’occuper le terminal ferry.

La police venait de tenter sans succès de les évacuer, lorsque des migrants ont menacé, devant les CRS, de se jeter dans le vide du haut de bâtiments portuaires.

Les migrants avaient demandé à parler à un représentant britannique des services d'immigration qui s’est rendu ce matin sur place.

Dans un communiqué transmis jeudi par des associations humanitaires, les Syriens avaient affirmé "rechercher la sécurité et un refuge en Europe et espérer le trouver en Angleterre".

Le Secours catholique a pris le rôle d'intermédiaire entre les migrants syriens et les autorités françaises. __

Vincent de Deconninke, le responsable du Secours Catholique sur place, explique à Géraldine Hallot pourquoi les migrants veulent tous aller en Grande Bertagne

Les ONG et l'ONU pressent la France s'en faire plus pour les réfugiés syriens

Plus de deux ans après le début du conflit, le nombre de réfugiés syriens a dépassé en septembre les 2 millions, et quelque 5.000 personnes en moyenne quittent chaque jour la Syrie pour trouver refuge pour leur grande majorité au Liban, en Turquie, en Jordanie et en Irak, selon le Haut commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR).

François Hollande a assuré le 15 septembre que la France devait "prendre (sa) part" dans l'accueil des réfugiés syriens sans fournir plus de précisions. Laurent Fabius a annoncé que la France allait prendre des mesures pour faciliter leur accueil.

Depuis le début de l'année, 700 demandes d'asile formulées par des Syriens ont été déposées en France, selon l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides).

Ces demandes de protection sont accordées dans 95% des cas contre 10% de réponses favorables en moyenne pour l'ensemble des dossiers. La France a jusqu'à présent mis en avant la saturation du dispositif d'accueil de réfugiés pour expliquer l'absence d'engagement clair.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.