Depuis le début du déconfinement, les images d'espaces publics de la capitale bondés sont nombreuses. Pour la maire de Paris Anne Hidalgo, c'est le signe qu'il faut rouvrir les parcs et jardins.

Des policiers évacuant l'esplanade des Invalides, le 15 mai 2020.
Des policiers évacuant l'esplanade des Invalides, le 15 mai 2020. © AFP / Joel Saget

Anne Hidalgo n'en démord pas : elle souhaite pouvoir rouvrir les parcs et jardins à Paris. Dans un tweet publié sur son compte mercredi soir, la maire de la capitale poste une photo montrant une vingtaine d'adultes, adolescents ou enfants, installées sur le rebord des grilles d'un parc public. "Voilà pourquoi je demande la réouverture des parcs et jardins à Paris !", écrit-elle, avec le hashtag "#OuvronsLesParcs". Il s'agit du square du Temple, situé rue Eugène Spuller, face à la mairie du IIIe arrondissement, à proximité du quartier du Marais, fermé actuellement comme tous les autres à Paris, classée zone rouge sur la carte du déconfinement

Et ce n'est pas la première fois que la maire de Paris réclame l'ouverture des parcs et jardins, évoquant une "question de santé publique", proposant même un filtrage aux entrées pour éviter la sur-fréquentation et un port du masque obligatoire.

Ce n'est pas non plus la première fois que l'on voit ces parisiennes et parisiens braver l'interdiction puis être évacués par la police. Pour les partisans de la réouverture des parcs, ces images sont d'ailleurs un argument tout trouvé : "Que font les gens quand les parcs sont fermés? Ils s'entassent autour des parcs", note par exemple cette internaute. 

Mercredi soir, l'esplanade des Invalides et les abords du canal Saint-Martin encore bondés

Comme l'ont remarqué plusieurs internautes ou comme le montrent ces images de BFMTV, l'esplanade des Invalides a été évacuée par les forces de l'ordre mercredi soir alors que de nombreuses personnes, pour la plupart sans masque, s'étaient installées sur l'immense étendue d'herbe située entre le pont Alexandre III et l'hôtel des Invalides. 

"Il n'y a pas assez de distance entre chaque groupe et les groupes sont trop nombreux", détaille le reporter de la chaîne d'info. "Besoin de respirer, de se voir", tweete une internaute : "Anne Hidalgo a raison, ouvrons parcs et jardins", écrit-elle. 

Les quais de Seine, autre point de concentration des Parisiens.
Les quais de Seine, autre point de concentration des Parisiens. © AFP / NurPhoto/Mehdi Taamallah

Des Invalides aux quais de Seine, en passant par les marches du Sacré-Coeur à Montmartre ou les bois de Boulogne ou de Vincennes : les rares espaces autorisés semblent concentrer un nombre trop important de personnes. "Tandis que le parc de la Villette ou les Buttes Chaumont restent fermés", déplore un internaute sur Twitter.

Autre "point chaud" de la capitale depuis le début du confinement, les abords du canal Saint-Martin. Comme le montrent ces images tournées par l'AFP, l'étendue d'eau qui traverse l'est de Paris connaît aussi une certaine fréquentation dont de nombreuses personnes non masquées et ne respectant pas forcément les distances de sécurité.  

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.