Avec la vague de chaleur qui touche la capitale cette semaine, le moindre endroit où trouver de la fraîcheur va être pris d'assaut. Au-delà des piscines et des galeries commerciales ultra climatisées, voici quelques endroits parfaits pour se rafraîchir... et qui ne viendraient pas immédiatement à l'esprit.

Des parisiens se baignent dans les fontaines de l'esplanade du Trocadero.
Des parisiens se baignent dans les fontaines de l'esplanade du Trocadero. © AFP / CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

Les cimetières du Père Lachaise et de Montparnasse

Ces deux cimetières parisiens ont le gros avantage d’être très ombragés grâce à la présence d’arbres au bord des allées. Mais surtout, ils sont truffés de fontaines et autres points d'eau qui servent en temps normal à arroser les fleurs disposées sur les tombes. De quoi remplir sa bouteille tout en se promenant à la découverte des tombes des dizaines de célébrités qui y reposent. D'ailleurs, vous n'avez peut-être pas encore vu celle de Dick Rivers, à Montmartre ?

Les mairies et leurs annexes

C’est une des mesures prises par la mairie de Paris pour faire face à cette vague de chaleur : les mairies d’arrondissement et certaines annexes ouvrent des salles rafraîchies, tous les jours, de 14h à 18h. Attention, cela ne concerne pour l’instant que les mairies du 4e au 15e arrondissements.

Les musées souterrains

Tous les musées d’une manière générale sont recommandés par la mairie de Paris comme des endroits où se réfugier pour trouver un peu de fraîcheur, mais certains n’ont pas besoin de climatisation pour vous proposer une atmosphère plus supportable qu’à l’extérieur.

Le plus connu est évidemment les catacombes de Paris. Ces galeries qui renferment les restes de millions de parisiens affichent une température constante de 14 degrés. La visite dure 45 minutes, prévoyez donc quand même de quoi vous couvrir, sous peine de remonter avec un rhume.

Autre monument où trouver un peu de fraîcheur : le Panthéon. Ses cryptes souterraines qui accueillent les dépouilles de personnalités françaises célèbres sont aussi un bon abri contre la vague de chaleur.

Moins connu, le musée du vin, dans le 16e arrondissement, vous accueille pour une visite libre ou guidée (avec possibilité de dégustation à la fin, mais attention à l’abus d’alcool par ces fortes chaleurs) dans ses caves de calcaire.

À noter que deux autres lieux auraient pu vous intéresser pour fuir la chaleur : le musée des égouts et la crypte archéologique du parvis Notre-Dame... Mais le premier est fermé pour rénovation jusqu’en juillet 2020, et le deuxième est temporairement inaccessible suite à l’incendie de la cathédrale.

Les ponts de la Seine

D'après les recherches de l'Apur (atelier parisien d'urbanisme), la Seine permet de rafraîchir la température de deux degrés jusqu'à 30 mètres de part et d'autre du fleuve. Ajoutez à cela les courants d'air naturellement générés par le passage du vent sous les ponts qui jalonnent les quais, et vous obtenez des zones fraîches et ventilées.

Le souterrain des Tuileries

Ce n’est pas le lieu le plus glamour de Paris, mais le souterrain de 800 mètres fermé à la circulation automobile depuis la piétonisation des berges de Seine affiche une température bien inférieure à l’air ambiant. Nombreux sont ceux qui en profitent pour pratiquer des activités physiques au frais.

Le "Ice Bar" de l’hôtel Kube

Le choc thermique peut quand même être rude : dans ce bar construit en glace, la température est de -20°C (mais les manteaux sont fournis). Attention, ce bar fonctionne avec des réservations obligatoires, et l'entrée coûte 25 € par personne pour un "menu" de deux cocktails et un shooter. Alcool oblige, il est aussi interdit aux mineurs.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.