L'Agence nationale de sécurité du médicament (ASNM) a rendu un avis positif sur l'usage du cannabis thérapeutique en France. La France est frileuse sur le sujet, une majorité de nos voisins européens ont déjà sauté le pas.

En France, l'ANSM a publié un avis favorable pour encourager la réflexion sur l'utilisation du cannabis thérapeutique
En France, l'ANSM a publié un avis favorable pour encourager la réflexion sur l'utilisation du cannabis thérapeutique © Getty

Ce n'est qu'un avis consultatif, non contraignant, mais c'est un premier pas important. Les experts missionnés par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ASNM) ont rendu jeudi, à l'unanimité, un avis favorable à l'usage du cannabis dans un strict cadre médical . 

Composé de 13 experts, ce comité a passé des semaines à auditionner des parties prenantes, notamment des malades, et à faire la synthèse des études déjà sorties sur le sujet. Conclusion: le cannabis peut avoir une réelle utilité pour des soins palliatifs, des cancers, des maladies neurologiques ou de type auto-immune (comme la sclérose en plaques), pour certains symptômes aussi comme les troubles du sommeil... 

En revanche, cet avis positif ne concerne que le strict usage médical. Il n'a pas vocation à relancer le débat sur la légalisation du cannabis à usage 'récréatif'. Pas question par exemple d'autoriser l'usage de cigarettes au cannabis, puisque les médicaments prescrits le seront sous d'autres formes : gélule, vaporisateur, tisane, ou encore application cutanée, mais rien n'est encore tranché.

Dans le monde, une soixantaine d'états ont déjà légalisé le cannabis thérapeutique, tandis qu'en Europe, les pays qui ont franchi les pas sont déjà majoritaires.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.