Le Premier ministre Jean Castex a évoqué jeudi soir l'avancée du couvre-feu à 18h dans dix nouveaux départements à partir de dimanche soir. Au final, ce sont huit départements qui passeront sous le régime du couvre-feu dimanche, dont les Bouches-du-Rhône, où un cluster du variant britannique a été identifié.

Le gouvernement a annoncé jeudi soir que 10 départements pourraient s'ajouter aux 15 déjà concernés par le couvre-feu avancé à 18h.
Le gouvernement a annoncé jeudi soir que 10 départements pourraient s'ajouter aux 15 déjà concernés par le couvre-feu avancé à 18h.

"La situation est loin d'être revenue à la normale", a rappelé le Premier ministre. Lors de son point de situation sur l'épidémie de Covid-19, jeudi soir, Jean Castex a maintenu la fermeture des les lieux et établissements publics jusqu'à fin janvier, prolongé le couvre-feu national de 20h à 6h et celui avancé à 18h dans 15 départements. Mais il n'a pas exclu non plus des "mesures nationales supplémentaires" si "cela s'avérerait nécessaire en fonction de l'évolution des prochains jours", en laissant planer la menace d'un troisième reconfinement. Il a d'ailleurs rappelé que le Royaume-Uni avait dû décider d'un reconfinement jusqu'en mars.

Une décision devait être prise dès la journée de vendredi quant à l'extension à dix nouveaux départements du couvre-feu dès 18h, déjà en vigueur dans quinze départements depuis une semaine. Une mesure prise à chaque fois en concertation avec les autorités locales et les préfets, a rappelé jeudi le Premier ministre, qui entrerait en vigueur dimanche soir. Mais les négociations semblent prendre plus de temps que prévu : la liste des départements était encore incertaine. 

22 départements au total

Les nouveaux départements, annoncés jeudi, étaient les suivants : Haut-Rhin, Bas-Rhin, Côte-d'Or, Yonne, Cher, Allier, Haute-Savoie, Alpes-de-Haute-Provence, Vaucluse et Bouches-du-Rhône. Tous dépassent ou frôlent un taux d'incidence de 200 cas pour 100.000 habitants.

Vendredi matin, la préfète du Bas-Rhin a confirmé aux représentants des maires que le couvre-feu serait avancé dimanche à 18h dans le département. La même décision a été prise pour le département Haut-Rhin, d'après les Dernières nouvelles d'Alsace. Le Cher, la Côte-d'Or et l'Allier ont pris la même décision. Le Vaucluse et les Alpes-de-Haute-Provence sont aussi concernés, selon la chaîne d'info BFMTV

Samedi, la préfecture des Bouches-du-Rhône a annoncé que le département passerait bien en couvre-feu à 18h dès dimanche, en raison notamment de la découverte d'un cluster de 21 personnes testées positives au variant britannique du Covid-19. 

En revanche, en Haute-Savoie, qui faisait partie des départements potentiellement concernés, la préfecture a décidé de maintenir le couvre-feu à 20h. Même chose dans le Doubs, où la décision préfectorale n'a pas été annoncée officiellement mais où le député LR Guillaume Larrivé a salué le fait que le préfet ait écouté "la voix du bon sens". 

Le Premier ministre a confirmé samedi, lors d'un déplacement, que huit départements seraient bien concernés par l'avancée du couvre-feu – sans préciser lesquels. En cas de déplacement après 18h, dans les départements concernés, il faut présenter "la même attestation" que celle utilisée pour le couvre-feu normal, avait précisé le porte-parole du gouvernement lors de l'instauration de cette mesure. 

Deux nouveaux départements à partir de mardi

Samedi enfin, les préfets du Var et de la Drôme, départements qui ne faisaient pourtant pas partie de ceux qui étaient envisagés après la conférence de jeudi, ont annoncé qu'ils passeraient sous couvre-feu à 18h à compter de mardi, en raison d'une "aggravation brutale de la circulation du virus" selon Matignon. La préfecture de la Drôme souligne notamment que le taux de positivité dans le département est le plus important de la région Auvernge-Rhône-Alpes, avec 9,4%.