Normandie et Nouvelle-Aquitaine sont les régions qui comptent le plus de personnes vaccinées, par rapport à la population régionale totale.

La campagne de vaccination a commencé le 26 décembre en France.
La campagne de vaccination a commencé le 26 décembre en France. © AFP

Les chiffres sont désormais publics. Au 11 janvier 2021, 138.351 personnes ont été vaccinées en France parmi les publics prioritaires, a indiqué lundi soir le ministère de la Santé, dans un communiqué. La campagne a débuté le 26 décembre dernier, sous le feu des critiques, pointant la lenteur du processus de vaccination. "Elle se poursuit et s’ouvrira dès le 18 janvier prochain à l’ensemble des personnes de plus de 75 ans", rappelle le ministère. 

Si l'Île-de-France est la région qui a administré le plus de fois le vaccin, c'est en Normandie et en Nouvelle-Aquitaine que la campagne est la plus avancée, comme le montre notre carte qui rapporte le nombre de personnes vaccinées à la population régionale totale. Cela représente dans tous les cas moins d'un pourcent de la population de chaque région. 

Étendre la vaccination "le plus vite possible" aux 65-74 ans

Pour le moment - et avant l'ouverture de la campagne aux plus de 75 ans le 18 janvier, annoncée le 7 janvier par Jean Castex - on compte parmi les publics prioritaires :

  • les personnes âgées en Ehpad ou en unité de soin de longue durée,
  • l’ensemble des soignants de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités, 
  • les pompiers de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités, 
  • les aides à domicile de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités,
  • les personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers d’accueil médicalisés et les maisons d’accueil spécialisées. 

"L'idée, c'est d'étendre la vaccination pour les personnes à risque d'une part, mais aussi pour les personnes âgées de 65 à 74 ans, même si elles n'ont pas de facteur de maladie surajoutée, le plus vite possible", a ajouté mardi matin Alain Fischer, immunologiste et président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale contre le Covid-19, invité de France Inter. "Dans tous les pays, la problématique est la même : on dispose d’un certain nombre de doses de vaccin, qui va aller croissant, mais n’est pas infini", a-t-il rappelé.  

Thèmes associés