Même si une "très forte tension" est constatée dans les hôpitaux, d'après le directeur général de la santé, notamment en Île-de-France, il n'y a pas de confinement envisagé. Le point sur l'occupation des services de réanimation, avec nos deux cartes.

Les cartes que nous vous présentons montrent une très forte disparité en France entre les régions.
Les cartes que nous vous présentons montrent une très forte disparité en France entre les régions. © AFP

"Le confinement de l'Ile-de-France n'est pas d'actualité", a assuré mardi le directeur général de la santé Jérôme Salomon chez nos confrères de RTL, malgré une "très forte tension" dans les hôpitaux liée au virus de la Covid-19. "Cette mesure de dernier recours serait proposée au gouvernement et au chef de l'État si nous avions l'impression que l'hôpital ne pouvait pas tenir", a-t-il expliqué. "Nous sommes en très forte tension, nous libérons des lits (...) et nous suivons la situation jour après jour", a-t-il poursuivi.

Lundi, l'Agence régionale de santé d'Île-de-France a ordonné aux hôpitaux et cliniques de déprogrammer 40% de leurs activités médicales et chirurgicales les moins urgentes. D'après le directeur de l'ARS, les hôpitaux de la région comptaient en ce début de semaine 973 patients Covid, pour "environ 1 050 lits disponibles" pour ces malades, plaçant ainsi les établissements "dans une situation de tension très forte". À ce rythme, le palier de 1 127 lits disponibles précédemment fixé - et pas atteint à ce jour - devrait être dépassé cette semaine.

La situation sur l'ensemble du territoire, et notamment l'Île-de-France, sera réexaminée lors du conseil de défense sanitaire prévu mercredi. 

Les Hauts-de-France et la Provence-Alpes-Côte-d'Azur sont engorgées

Les cartes que nous vous présentons montrent une très forte disparité en France entre les régions. Dans les Pays-de-la-Loire, la situation semble assez confortable alors que les Hauts-de-France et la Provence-Alpes-Côte-d'Azur sont engorgées. Une large moitié Est du pays est au-dessus du seuil de 60% de patients Covid en réanimation, une saturation extrême dans les Hauts-de-France et en Provence Alpes-Cotes d'azur, ainsi qu'à La Réunion et Mayotte.

Forte augmentation en Bretagne et en Corse

Mais si la situation semble moins inquiétante à l'Ouest, la tendance montre, ces huit derniers jours, une hausse du nombre de patients Covid en réanimation. +32 % en Bretagne, +30% en Corse, +20 % en Île-de-France et dans les Hauts-de-France, +12% en Nouvelle-Aquitaine. Il faut toutefois relativiser ces chiffres, en particulier ceux de la Bretagne qui a accueilli cette semaine plusieurs patients venus de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. 

Thèmes associés