90 start-ups et entreprises françaises ont traversé l’Atlantique pour présenter leur produit lors de ce CES. Mini drone, brosse à dents connectée ou bracelet détecteur d’UV, la plupart appartiennent à la catégorie des objets connectés. Première sélection de ces innovations made in France.

Henri Seydoux le patron de Parrot présente son Jumping Sumo
Henri Seydoux le patron de Parrot présente son Jumping Sumo © Radio France / HC

PARROT rétrécit son drone.

Fort de son succès avec l’AR drone, Parrot lance lors de ce CES deux nouveaux gadgets : le minidrone et le Jumping Sumo. Avec ses 70 grammes, le premier est un quadricoptère poids plume, qui comme son grand frère se commande grâce à un smartphone ou une tablette. Sa manipulation semble beaucoup plus facile et stable que son aîné. La connexion est assurée par une liaison Bluetooth Low Energy qui lui assure une portée de 10 mètres.

Retour sur terre avec le Jumping Sumo. Un petit véhicule lui aussi commandé par un smartphone, capable de rouler, faire des bonds de 80 cm et de filmer tout ce qu’il fait. Thomas Barse est ingénieur chez Parrot.

C’est un super Mario en vrai

Des produits qui devraient sortir dans le courant de l’année, aucun prix n’a encore été communiqué.

WITHINGS veut nous aider à mieux dormir.

Le système Aura de Withings
Le système Aura de Withings © Radio France

Après la balance, le tensiomètre ou encore le tracker d’activité, Withings continue à vouloir s’occuper de notre bien être en s’attaquant à notre sommeil. Aura est un dispositif composé de deux objets. Le premier, une sorte de lampe, se pose sur la table de nuit et diffuse à la fois une lumière et un son pour réveiller ou endormir son utilisateur en douceur. Le second se place sous le matelas et capte les rythmes cardiaque et respiratoire ainsi que les mouvements de la personne afin de repérer ses cycles de sommeil. Le tout se connecte à une application qui va permettre de contrôler les programmes d’endormissement et de réveil ainsi que d'acceder aux données de sommeil. Withings Aura sera commercialisé au printemps 2014 au prix de 299 euros.

Julien de Préaumont, le directeur marketing de Withings revient sur AURA

NETATMO surveille notre capital soleil.

Le June de NetAtmo
Le June de NetAtmo © Radio France / HC

June est un petit bracelet « bijou » capable de mesurer le degré d’ensoleillement auquel est exposé son porteur. Ou plutôt sa porteuse puisque pour le moment le bracelet est uniquement réservé aux femmes. Le bijou se connecte à une application dans laquelle son utilisatrice peut consulter la dose d’UV à laquelle elle est exposée en temps réél, ainsi que sa dose d’ensoleillement journalière. Le June sera commercialisé au deuxième semestre 2014 pour 95 euros.

Emmanuelle Thomas présente le fonctionnement de June

► ► ► POUR ALLER PLUS LOIN |Dossier : CES 2014, au paradis des geeks

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.