A quand l'égalité hommes-femmes?
A quand l'égalité hommes-femmes? ©

A l'occasion de la journée des droits des femmes, l'INSEE a comparé la vie des hommes et des femmes au niveau régional. Quand certaines régions affichent des difficultés vis-à-vis de l'égalité professionnelle, d'autres peinent à réduire l'écart salarial entre femmes et hommes, d'autres encore à équilibrer leur représentation dans la société. Parfois, les différences en termes d'espérance de vie, toujours en faveur des femmes, sont particulièrement fortes. D'autres fois, la réussite scolaire des filles est très largement supérieure à celle des garçons.

On apprend ainsi qu'en Bretagne, les filles et les garçons ont les résultats scolaires les plus proches, l’Ile-de-France est la région où les écarts sont les plus faibles sur le marché du travail, et dans les départements d’outre-mer, les différences de salaires entre femmes et hommes sont bien moins importantes qu’en métropole.

Education, formation, conditions de vie : les mauvais élèves

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, les différences entre les sexes en matière de parentalité, de modes de cohabitation et de déplacement sont plus importantes que dans l’ensemble de la France.

En matière d'éducation et de formation, les écarts sont marqués enPicardie, en Champagne-Ardenne, Basse-Normandie, Bourgogne, Franche-Comté et Limousin . Dans ces régions, des difficultés plus importantes sont également relevées en termes de conditions de vie. En Nord-Pas-de-Calais et Lorraine, les inégalités sont supérieures à la moyenne nationale tant en ce qui concerne le marché du travail que les conditions de vie.

Dans les régions Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Corse, l'insertion sur le marché du travail est nettement plus difficile pour les femmes que pour les hommes.

Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées : femmes et hommes ont les conditions de vie les plus proches

La Bretagne, les Pays de la Loire, Poitou-Charentes et l'Auvergne affichent des différentiels d'insertion sur le marché du travail entre femmes et hommes moins importants que dans les autres régions.

Les différences entre femmes et hommes sur le marché du travail sont aussi liées à des écarts de situation familiale, de modes de cohabitation et de transports. Ainsi, les jeunes femmes quittent plus tôt le domicile parental que les jeunes hommes, sont parents plus jeunes, vivent plus souvent seules ou en situation de monoparentalité.

Au quotidien, les femmes recourent davantage aux transports en commun qu’à d’autres modes de déplacementpour se rendre sur leur lieu de travail, qu’elles vivent seules ou en couple, avec ou sans enfant.

En Auvergne-Rhône-Alpes , les différences de conditions de vie entre les hommes et les femmes sont les plus proches des moyennes nationales.

Quelques régions présentent un profil très similaire à celui observé en moyenne française. C'est le cas de Rhône-Alpes, Haute-Normandie, Alsace et Centre-Val de Loire où les écarts entre femmes et hommes sont du même ordre de grandeur qu'en moyenne nationale sur l'ensemble des thématiques.

Les régions Midi-Pyrénées et Aquitaine sont relativement proches de cet ensemble, mais dégagent des écarts entre femmes et hommes importants dans quelques domaines.

En Île-de-France, les inégalités sont globalement moins marquées qu'ailleurs. Toutefois, les différences de salaires entre femmes et hommes y sont particulièrement élevées. La rémunération des hommes y est proportionnellement plus élevée que celle des femmes vis-à-vis de la moyenne nationale.

Enfin, les écarts entre femmes et hommes sont moins prononcés dans les DOM qu'en métropole, excepté sur la dimension du chômage et de la monoparentalité où ils atteignent des valeurs particulièrement fortes.

►►► ALLER PLUS LOIN | Les inégalités salariales

Les disparités hommes-femmes
Les disparités hommes-femmes © Radio France / idé
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.