Après Luc Alphand la semaine dernière, l'ancien footballeur Pascal Olmeta est lui aussi dans la tourmente, après la publication d'une vidéo où il s'affiche près d'un éléphant mort.

Pascal Olmeta est sous le feu des critiques après la diffusion d'une vidéo où on le voit chasser l'éléphant
Pascal Olmeta est sous le feu des critiques après la diffusion d'une vidéo où on le voit chasser l'éléphant © Maxppp / Walter Huber

Deux sportifs de renommée nationale pris dans la tourmente à cause de leur hobby polémique : en deux semaines, l'ancien skieur Luc Alphand puis l'ancien footballeur Pascal Olmeta se sont retrouvés pris dans deux scandales similaires, après la publication d'images dans lesquelles on les voit arborant leurs trophées de chasse, des animaux en danger.

Luc Alphand photographié avec un ours mort

La semaine dernière, Luc Alphand s'est retrouvé sous le feu de vives critiques sur les réseaux sociaux, après que des défenseurs des animaux ont découvert des photos, postées sur la page Facebook d'un prestataire organisateur de chasses en montagne, montrant l'ancien skieur reconverti en coureur automobile en train de poser en compagnie de cadavres d'animaux tués, dont un ours.

Les réactions ont été nombreuses sur les réseaux sociaux, et d'abord celle de l'association 30 millions d'amis qui dénonce les célébrités qui "s'avilissent en dépit de leur notoriété au lieu de montrer le bon exemple". D'autres sportifs, comme le freerider Sam Favret, ont réagi : ce dernier a simplement commenté "Stupid Human".

Pascal Olmeta et l'éléphant

Et cette semaine, c'est au tour de Pascal Olmeta de bénéficier d'un traitement similaire. L'ancien footballeur est au cœur d'une polémique dans laquelle il est accusé d'avoir tué un éléphant, à bout portant, pendant une chasse au Zimbabwe.

Attention, ces images peuvent choquer.

Bien que les images ont été tournées en 2012, et même si la chasse à l'éléphant est autorisée (mais encadrée) au Zimbabwe, là encore les réactions sont très vives, d'autant plus que cette fois-ci il s'agit d'une vidéo, dans laquelle on voit clairement le sportif administrer le coup fatal à l'animal.

Avant eux, le prince Harry et le roi Juan-Carlos

Les sportifs français ne sont pas les seuls à s'attirer les foudres du public en posant avec des animaux qu'ils ont chassé. Il y a eu l'épisode du lion protégé Cecil, tué au Zimbabwe à l'été 2015 par un dentiste américain qui s'était attiré les foudres de centaines de milliers de personnes. Mais même avant cela, deux têtes couronnées avaient dû s'expliquer après la publication d'images similaires : le prince Harry du Royaume-Uni, dont une photo de lui avec un buffle tué (légalement, en Argentine) datant de 2004 avait ressurgi en 2014... juste après que le jeune prince avait lancé un appel contre le braconnage.

Même sort pour le roi Juan-Carlos Ier d'Espagne, qui s'était vu retirer son titre de Président d'honneur de la WWF en Espagne après la parution de photos, en 2012, du monarque posant devant un éléphant mort.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.