les restos du coeur veulent une défiscalisation des dons en nature
les restos du coeur veulent une défiscalisation des dons en nature © reuters

C'est un record "effrayant" que les Restos du coeur annoncent avoir battu avec leur dernière campagne hivernale. Elle a permis de fournir de l'aide à un million de personnes en difficulté. "C'est pas bientôt fini ?", c'est ce que se demande l'association dans un communiqué.

C'est une phrase que Coluche aurait pu prononcer, "c'est pas bientôt fini". Elle résume la lassitude générale de ceux qui participent aux Restos du coeur, et qui voient chaque année le nombre de bénéficiaire augmenter de manière inquiétante. Ce cri du coeur s'adresse aussi aux donateursn "toujours généreux mais leurs contributions, en hausse constante depuis des années, baissent légèrement".

Or ces donc représentent 70% du budget, qui financer l'aide alimentaire, la distribution de repas chauds et les dispositifs d'aide à la personne.

"Les chiffres du chômage nous augurent de mois difficiles à venir": Olivier Berthe, président des Restos du coeur au micro de Claire Servajean

Lors de la dernière campagne hivernale qui vient de s'achever, les 2.069 centres d'accueil français ont ouvert au moins deux fois par semaine. Les deux tiers d'entre eux vont rester ouvert le reste de l'année, grâce aux donc recueillis début mars lors de la traditionnelle collecte nationale dans les grandes surfaces. On ignore pour l'instant l'ampleur de ces dons.

Autre élément plus positif, la mise en place depuis quelques mois de la déduction fiscale pour les dons de lait par les producteurs. Elle a permis de récolter près de 750.000 litres de lait.

Les Restos du coeur, un million de bénéficiaires
Les Restos du coeur, un million de bénéficiaires © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.