capture d'écran du site www.hackerslist.com
capture d'écran du site www.hackerslist.com © Radio France

Le piratage informatique est un business. Besoin d’un petit coup de main sur Internet ? Il y a un hacker pour vous aider. C’est ce que propose un site américain, Hacker’s List, sur le modèle du site de petites annonces Craig’s List. Le slogan du site : "trouver le bon hacker".

Ceux qui ont perdu leur mot de passe, ou veulent effacer une photo gênante, peuvent, moyennant finance, embaucher un génie de l’informatique qui s’en charge pour eux, sur www.hackerslist.com

Il faut compter quelques dizaines de dollars pour un mot de passe facebook, et le prix peut monter jusqu’à plusieurs milliers de billets verts pour les actions plus compliquées, comme récupérer une base de données sur un serveur.

Est-ce légal ?

A la lecture des demandes postées sur le site, la légalité de certaines pose question.

hacker's List, les enchères
hacker's List, les enchères © Radio France

On trouve des étudiants qui veulent modifier leurs notes, des amoureux éconduits qui veulent espionner le compte de leur ex, un chef d’entreprise qui veut obtenir la liste des clients d’un concurrent, etc.

Le site se défend d’activités illégales, puisqu’il n’est que l’hébergeur, et que ses conditions générales d’utilisation interdisent le recours aux services du site à « des fins illégales ». Mais toutes les transactions se faisant sous couvert d’anonymat, impossible de savoir ce qu’il en est.

L'espionnage numérique, un métier comme un autre ? Sur les réseaux sociaux, les internautes réagissent aussi avec humour.

D’après le New York Times, en trois mois d’existence, le site aurait déjà 500 hackings à son actif.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.