La sculpture "heure de tous" de l'artiste français Arman
La sculpture "heure de tous" de l'artiste français Arman © MaxPPP / OLIVIER BOITET

Le passage à l'heure d'été a eu lieu cette nuit en France. Une mesure en vigueur depuis 1976 dont l'objectif est de faire des économies d'énergie. L'heure d'été a été instituée il y a 40 ans en plein choc pétrolier pour réduire la consommation d'énergie des ménages. À l'origine, l'objectif du changement d'heure était de faire correspondre au mieux les heures d'activités avec les heures d'ensoleillement pour limiter l'utilisation de l'éclairage artificiel. On estime aujourd'hui que grâce au changement d'heure l'émission de 44.000 tonnes de CO2 est évitée.

Le système permet aujourd'hui d'économiser 1% d'énergie

Thomas Porcher, est économiste à la Paris School of economics, spécialiste de l'énergie.

"1% d'énergie économisée c'est peu mais c'est déjà ça (...) Chaque pourcentage compte aujourd'hui, où l'on consomme davantage d'énergie qu'il y a vingt ans."

D'ici une quinzaine d'années l'économie d'éngerie ne représentera que l'équivalent de la consommation annuelle de 600 000 foyers, soit environ 1 millième de la facture énergétique de la France. La consommation d'énergie au lever et au coucher du soleil a considérablement diminué grâce aux lampes à leds qui ont remplacé les ampoules classiques, l'extinction automatques des lampadaires, les meilleures performances énergétiques des habitats et de l'électro-ménager. L'an dernier la ministre de l'écologie, Ségolène Royal, avait évoqué l'abandon de l'heure d'été mais la France ne peut arrêter seule ses cadrans, il faudrait une directive européenne. Depuis 1998, les dates de changement d'heure sont harmonisées au sein de l'Union européenne. Dans tous les pays membres, le passage à l'heure d'été s'effectue le dernier dimanche de mars.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.