Aujourd'hui commencent les épreuves du brevet des collèges. En raison de la réforme, c'est la dernière année de la formule actuelle.

Salle d'examen
Salle d'examen © Getty

Cette année, près de 840 000 candidats passent le brevet. Le taux de réussite a atteint 86% l'an dernier. Les résultats seront connus le 8 juillet. Les épreuves commencent ce mercredi pour trois demi-journées.

C'est la dernière fois cette année que les élèves passent le Diplôme national du brevet dans sa forme actuelle. L'an prochain, il sera modifié en raison de la réforme du collège et des nouveaux programmes.

Ce qui va changer

Jusque-là, le brevet commençait avec une épreuve de français, une première partie dictée et questions, une deuxième partie rédaction. Puis une épreuve de mathématiques l'après-midi et enfin une épreuve d'histoire, géographie, éducation civique le lendemain matin. Les élèves ont passé une épreuve orale d'histoire des arts et les notes obtenues tout au long de l'année comptent également.

En 2017, le nouveau brevet sera interdisciplinaire à l'image de la réforme du collège : deux épreuves écrites, un oral.

La première épreuve écrite portera sur les mathématiques et sur deux disciplines choisies à chaque session par une commission nationale parmi la physique-chimie, les sciences et vie de la terre et la technologie. De plus, un exercice de programmation informatique sera proposé aux candidats.

La deuxième épreuve comportera une première partie analyse et compréhension de documents à la fois en français et histoire-géographie-éducation civique, et une deuxième partie deux heures seulement avec dictée, rédaction.

Enfin, une épreuve orale de 15 minutes portera sur les nouveaux enseignements pratiques interdisciplinaires.

Le contrôle continu pèsera davantage et ne concernera plus les disciplines mais cinq domaines de compétences qui font partie du nouveau socle commun que chaque élève doit maîtriser à la fin du collège.

Chiffres du brevet
Chiffres du brevet © Radio France / Visactu
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.