Une bicyclette parisienne
Une bicyclette parisienne © CC Ed Porras

De juin à novembre 2014, l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’Energie (ADEM) a mené une expérimentation auprès de quelques 8.000 salariés de 18 entreprises volontaires. Pendant six mois, ils pouvaient percevoir une indemnité de 25 centimes d’euros par kilomètres, dès lors qu'il faisait leur trajet domicile-travail à vélo. Résultat : le nombre d’utilisateurs de vélo à doublé.

Une expérience "concluante" pour la Fédération française des usagers de bicyclettes qui demande que le principe de cette indemnité kilométrique pour les utilisateurs de vélos soit intégré au projet de loi sur la transition énergétique sur lequel le parlement devra bientôt se prononcer.

Geneviève Laferrère, la présidente de la FBU, la Fédération française des usagers de bicyclettes avec Aurélien Colly

En Ile-de-France, on roule deux fois plus à bicyclette qu'il y a dix ans

Selon une étude de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme (IAU), entre 2001 et 2010, le nombre quotidien de déplacements réalisés exclusivement à vélo a été multiplié par deux pour atteindre 650.000 déplacements (sur les 42 millions de déplacements quotidiens des franciliens). Le vélo est surtout utilisé sur les trajets domicile-travail.

Les Franciliens parcourent aujourd'hui en vélo des distances de 2 km en moyenne, soit environ deux fois plus longues qu'en 1976. Mais la moitié des trajets courts (inférieurs à 3 km) sont tout de même encore effectués en voiture: le vélo garde donc une importante marge de progression.

A Paris, l'usage du vélo a triplé en dix ans et représente 3% des déplacements internes, soit le double de la moyenne régionale. 8% des déplacements domicile-travail internes s'y font aujourd'hui à vélo. Depuis 2010, les parisiens préfèrent "largement plus" le vélo aux deux-roues motorisés.

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.