Facebook et Google nous pistent, nous le savons. Mais ils peuvent aussi largement extrapoler sur la vérité, et même inventer.

Ce que les GAFA voient de nous derrière nos écrans ?
Ce que les GAFA voient de nous derrière nos écrans ? © Reuters / Baz Ratner

Le biopic consacré à Edward Snowden est sorti cette semaine et c'était l'occasion de se replonger dans tous les bons conseils qu'il a l'habitude de donner.

Edward Snowden nous conseillait en avril 2015 sur la façon de bien choisir ses mots de passe. Le premier conseil c'est d'en changer souvent, et le second c'est de faire des phrases ou des groupes de mots comme "margaretthatcheresttressexy2017".

Aujourd'hui depuis son compte twitter, @snowden, il commente régulièrement l'actualité ou retweete les enquêtes sur les méthodes d'espionnages des citoyens ou des journalistes. Cette semaine il a réagi à cette remarque "Les gens n'ont pas accès à vos pensées et vos sentiments", twittée par New York Times et retweetté par Snowden, avec cette réponse : La plupart des gens non (sous entendu la NSA ou d'autres y ont accès).

Des préférences Facebook qui n'en sont pas

En voulant re - vérifier ce que Facebook et Google savaient de moi, j'ai compris que j'avais même une double vie.

Facebook achète par ailleurs des données sur les achats de voiture ou les habitudes de shopping et toute sortes de données pour offrir aux annonceurs plus de 1300 catégories de ciblages publicitaires pour toutes sortes de profils.

J'ai fouillé dans les préférences que Facebook m'attribue pour savoir quelles publicités il doit m'envoyer.

Facebook pense que les infos sur les personnes comme François Morel, Hulot, Bowie , le Dalaï Lama, le Pape, Desproges , les éditions Gallimard, Olivia Ruiz, Disiz, Norman… peuvent m'intéresser. Jusque là c'est cohérent mais j'ai été très étonnée de voir que je pouvais être intéressée par des publicités ou mises en avant sur le nationalisme ou le boudhisme. Là j’ai supprimé ces préférences dans lesquelles je ne me reconnais pas ! Pareil pour église orthodoxe ou performance par exemple.

Testez pour vous-même. Ouvrez votre compte Facebook dans un onglet, puis dans un second onglet, cliquez sur Préférences Facebook.

Sur Facebook même sans votre mot de passe les employés de la firme peuvent entrer dans vos petits papiers, et finalement même si vous n'êtes pas inscrits, et juste observateurs, vous êtes aussi pistés également.

Sur Google, une vie que je n'ai pas vécue

L'impression de double vie s'est encore accentuée quand j'ai consulté jeudi matin le rapport de mes activités sur Google. Là, surprise, pour Google ma vie numérique a commencé à 8h22 avec la page recherche Google. En fait à cette heure là j'étais dans la rue en train de faire des courses.

Rapport d'activité sur Google
Rapport d'activité sur Google © Radio France

8h22, encore, recherche sur Orange ? Mais j'étais toujours dans la rue. A 9h30 Google me dit que je consultais le site de la banque postale mais en fait je venais d'écrire un sms et je rédigeai un mail au sujet de la COP22.

A 9h57 j'aurais dû être à la recherche du site Nespresso alors que j'étais au téléphone avec quelqu'un.

10h58 il paraît que je cherchais le quartier de la Valbarelle à Marseille. Le site de France Inter peut en faire foi à la même heure je travaillais sur son interface. Pour le reste de la journée Google voit juste.

Même désactivé, le suivi par Google continue

Il existe une fonction qui permet ne pas être pisté par Google. Suivez ce chemin :

  • Mon compte,
  • Mon activité
  • Commandes relatives à l'activité
  • Activité sur le Web et les applications

ETAPE 1 : OUVRIR "MON COMPTE"

Etape 1 pour désactiver le suivi de vos activités sur Google
Etape 1 pour désactiver le suivi de vos activités sur Google © Radio France

ETAPE 2 : CLIQUEZ SUR "ACCEDEZ A MON ACTIVITE"

Etape 2 pour désactivité le suivi par Google
Etape 2 pour désactivité le suivi par Google © Radio France

Lorsque vous accèdez à votre activité, choisissez à droite "Commandes relatives à l'activité" puis "Activité sur le Web et les applications". Au moment de faire glisser le petit bouton prévu à cet effet Google vous prévient qu'il va quand même continuer à vous suivre de près:

Même si ce paramètre est suspendu, sachez que nous sommes susceptibles d'enregistrer temporairement les recherches que vous effectuez pour améliorer votre session de recherche en cours.Si vous souhaitez rester anonyme, n’oubliez pas que vous pouvez utiliser le mode navigation privée pour effectuer des recherches ou parcourir le Web.La suspension de ce paramètre n'entraîne pas la suppression de vos activités précédentes. Toutefois, vous pouvez afficher, modifier ou supprimer les données relatives à vos activités sur le Web et dans les applications à tout moment.

Faites vous-mêmes l'expérience, connectez vous avec Google Chrome, puis cliquez ici : Rapport d'activité sur Google

Ainsi donc je me suis découvert des penchants pour le nationalisme et des goûts pour les capsules de café, alors que je déteste cela. Notez le bien chers Google et Facebook mes préférences vont aux horribles cafés des machines du bureau. Comme dit Edward Snowden donc, presque personne ne sait ce que vous ressentez ou vos pensées secrètes, et il pourrait rajouter, certains peuvent penser à votre place.

A LIRE AUSSI

►►► Mooc y es-tu ? Au bureau ou au musée ?

►►► Pendant les vacances, restez connectés avec vos kids

►►► Le numérique à l’école, un désastre ?

►►► Un robot à la place du présentateur de France Inter ?

►►► Buzz, chatons et dollars, l’histoire des réseaux sociaux racontée sur les réseaux sociaux

►►► Le patrimoine, son avenir, aussi réel que virtuel

►►► Les web séries, les pépites du moment

►►► I love transmedia, le festival de l’interactivité et la réalité virtuelle : découvrez le jeu S.E.N.S VR

►►► Notes On Blindness, devenez aveugle, faites l’expérience en VR

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.