Suppression d'informations gênantes, mise en avant d'éléments flatteurs : la communauté des Wikipédiens a repéré des centaines d'interventions rémunérées dans les pages de l'encyclopédie et compte bien faire du nettoyage.

Wikipedia
Wikipedia © .

Les administrateurs de Wikipédia en français se sont rendus compte de l'ampleur des tentatives d'"amélioration" des pages de l'encyclopédie en ligne, pour certaines grandes entreprises notamment. Après examen des historiques de modifications de ces pages, des interventions de certains utilisateurs et une enquête auprès d'agences de communication ou de réputation en ligne, ils ont conclu que plusieurs centaines d'articles sur des entreprises et des personnalités du monde des affaires ont été substantiellement modifiés, afin de soigner leur réputation : Doctolib, C&A, La Poste, Casino, Quantic Dream, Eurazeo, Crédit mutuel, Air liquide... 

Citons un exemple : Limagrain est un groupe coopératif agricole français spécialisé dans les semences de grandes cultures. Dans le bulletin des administrateurs de Wikipédia, on lit par exemple que l'utilisateur a apporté des modifications mensongères sur la société Limagrain (qui ont été contrées par un autre contributeur). Le contributeur ColCarrillo est désormais bloqué par la communauté. 

Ces arrangements avec la réalité ont pu aussi concerner des sociétés stratégiques comme Défense conseil international (DCI), société internationale française de services à caractère militaire et privée, Gécamines, ou la Société générale des carrières et des mines, de droit privé détenue à 100 % par l’État de la République démocratique du Congo.

Pour en savoir plus, se faire passer pour des clients

Des contributeurs-enquêteurs ont joué les clients potentiels auprès d'agences de réputation : "Nous les avons contactées au nom d'une entreprise et avons demandé un devis pour la création d'un article Wikipédia sur ladite entreprise. Une fois le contact noué avec certaines d'entre elles, nous avons demandé des exemples d'articles rédigés pour d'autres de leurs clients. Le but : découvrir des contributions rémunérées non déclarées, des ajouts promotionnels, etc."

Ainsi ont-ils appris que l'agence de communication Reputation Squad a environ 40 pages Wikipédia surveillées grâce à un outil informatique interne. C'est seulement un exemple, d'autres agences ont été identifiées. 

Par ailleurs, au total, plus de quatre-vingts comptes — non déclarés et auteurs de modifications promotionnelles — rattachés à ces agences ont été découverts. 

Et maintenant, faire le ménage

"Un long travail de tri et de dépubage [ôter les ajouts d'ordre publicitaire], d'autant plus complexe que les ajouts promotionnels sont souvent subtils, va désormais commencer, la communauté wikipédienne ayant accès à tous les éléments", explique JulesWP sur son compte Twitter, qui considère ces pratiques "honteuses"

Il faut pour débusquer ces "modifications" traquer les "faux bénévoles" qui travaillent en fait pour les agences qui les emploient. 

La période de confinement a été propice pour certains à l'examen minutieux des historiques de contributions de certaines pages, mais le travail n'est pas fini. 

Il s'agira notamment de signaler les pages qui sont peut-être nourries avec des intentions promotionnelles trop flatteuses. Parfois, les agences font remplir les pages avec des dizaines de contenus positifs pour noyer les "informations négatives". Il s'agira d'inscrire une balise  "potentielles contributions rémunérées" à toutes les modifications des comptes recensées, afin que la communauté puisse les passer en revue et les nettoyer de leurs contenus trop partisans. 

La communauté vient donc de bloquer de nombreux comptes pour lesquels les abus sont clairs. "Nous pensons également qu'il faudra envisager un bannissement des personnes morales incarnées par plusieurs agences mises en cause. À discuter", conclut également le bulletin des administrateurs. L'idée est en tout cas soumise au débat dans la communauté. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.