Les Français attendent des réformes profondes de la démocratie, d'après l'enquête de l'Observatoire de la démocratie Viavoice rendue publique ce jeudi.

Les Français souhaitent se réapproprier le débat en rendant la démocratie davantage participative
Les Français souhaitent se réapproprier le débat en rendant la démocratie davantage participative © Maxppp / Illustration

La démocratie française pourrait bien être remise en cause dans les années à venir. Ce sentiment, partagé par 72% des personnes sondées, est l'une des conclusions de l'enquête* de l'Observatoire de la démocratie Viavoice, publiée ce jeudi pour la Fondation Jean Jaurès, la Revue civique, France Inter, LCP et la presse régionale.

Les citoyens veulent se réapproprier le débat

Les Français sont nombreux à être attachés à la démocratie, puisqu'elle est "importante", voire "très importante" pour, au total, 91% des personnes interrogées, mais ils estiment également que notre démocratie rencontrent plusieurs problèmes majeurs.

Ce chiffre de 75% est d'autant plus important que les électeurs les plus jeunes et les plus populaires sont aussi ceux qui évoquent le plus les dysfonctionnement de notre démocratie.

Pour faire évoluer la démocratie vers un fonctionnement plus "moderne, citoyen, participatif et exemplaire", il faudrait selon eux avoir recours plus souvent au référendum (55% des répondants) et plus particulièrement aux référendums d'initiative populaire, jamais utilisés depuis leur mise en vigueur en 2008 mais attendus par 75% des personnes interrogées.

Pour Jean-Philippe Moinet, le fondateur de la Revue civique et directeur conseil chez Viavoice, c'est le signe que les Français veulent se réapproprier le débat démocratique :

La consultation en ligne (comme la possibilité de voter pour le budget de la ville de Paris, par exemple), est également attendu par 71% des répondants, tout comme le fait de donner davantage de responsabilité aux collectivités locales (63%).

Le non-cumul des mandats, réforme prioritaire à mener

Mais surtout, les Français sont nombreux à considérer le non-cumul des mandats comme une mesure prioritaire. Attendue par 78% des sondés, cette mesure apparaît comme la plus importante pour les répondants.

Les mesures les plus attendues de l'enquête de l'Observatoire de la démocratie
Les mesures les plus attendues de l'enquête de l'Observatoire de la démocratie © Viavoice

►►► Retrouvez l'étude complète

*enquête Viavoice menée en ligne auprès de 1.006 personnes composant un échantillon représentatif de la population française de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine, du 5 au 9 septembre 2016.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.