Fast-food sur les Champs-Élysées à Paris, cafétéria dans un musée, bocaux dans les trains, émissions de télé : les chefs français savent se diversifier pour maximiser les profits.

Thierry Marx
Thierry Marx © AFP / JACQUES DEMARTHON

Il y avait les plats cuisinés sous vide signés Joël Robuchon en vente dans les rayons des supermarchés, suivi par d'autres chefs ; il y a désormais une multitude de filières pour vendre la cuisine haut de gamme française, en dehors des tables inaccessibles... 

  • Thierry Marx deux étoiles au Michelin, inaugure ce mercredi son fast-food près du Rond Point des Champs Elysées à Paris.  Conçu par le designer marseillais Ora Ito, le restaurant de 60 places ne propose ni burger ni kebab mais un sandwich, le MarXito fait de deux galettes de sarrasin soufflées et de légumes bio en circuit court, crevettes et pastrami.
  • Thierry Marx possède également une boulangerie à Paris, intervient à l'université et a ouvert trois centres de formation gratuits pour des jeunes non diplômés. Il a également remporté, pour le compte de la Sodexo, l'appel d'offres du restaurant de la Tour Eiffel pour remplacer Alain Ducasse. 
  • Gérald Passédat, seul Marseillais trois étoiles au Michelin, s'est installé au Mucem, le Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée. Il y propose quatre lieux différents, adaptés à tous les budgets. 
  • Vincent Ferniot quant à lui a choisi le train. Titulaire de deux étoiles au Michelin, il a lancé avec 13 autres chefs les Boco, disponibles au wagon-restaurant des TGV. Parmi les chefs participants : quatre 3 étoiles et quatre 2 étoiles au Michelin. 
  • Michel Rostang dans les avions. Sur Corsair, il élabore deux menus : "Signature", offert en classe Affaires, et "Prestige" un menu gastronomique de plats froids payant avec caviar, demi-homard et champagne.
  • Alain Ducasse, le plus célèbre des chefs français, est surtout un homme d'affaires à la tête d'une multinationale : Alain Ducasse Entreprises. Œuvrant sur une cinquantaine de tables à travers le monde (18 étoiles au total ! ), il ouvre une trattoria à la maison de de la Mutualité à Paris. Une table italienne simple, accessible à tous. 
  • Mais ce qui fait le plus courir les chefs, c'est la télévision : il y a ceux qui font de la télé alors qu'ils sont déjà reconnus (comme Thierry Marx ou Cyril Lignac), mais il y a aussi ceux qui gagnent leur renommée grâce à la télévision comme Norbert Tarayre ("Norbert, commis d'office", "Toque Show" et  "Norbert et Jean, le défi") découvert en 2012 dans Top chef sur M6. "

La cuisine a toujours tourné autour de la cuisine, et aujourd'hui on l'a agrémentée de suspense, de lieux, d'environnements, de découvertes. Je pense qu'aujourd'hui elle doit être chez les gens et inspirer les gens" (Pure Médias)

  • Jean Imbert ("Norbert et Jean, le défi") lui aussi découvert dans Top Chef dont il a gagné la finale de la saison 3, est aujourd'hui un chef reconnu, considéré comme "l'ami des stars". Son succès télévisuel lui a d'ailleurs permis de s'associer au chanteur et compositeur Pharell Williams et d'ouvrir en novembre prochain le premier restaurant du chanteur ("Swan" dans le Design District de Miami). 
View this post on Instagram

Collaboration at its finest. Coming real soon!

A post shared by Swan Miami (@swanmiami) on

  • Pierre-Sang Boyer (jeune chef d’'origine coréenne adopté enfant par une famille française, lui aussi connu du grand public pour sa participation à "Top Chef").
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.