Les régimes suivis d'une reprise de poids, le fameux "effet yoyo", vous connaissez ? Michel Desmurget, chercheur à l'INSERM, nous donne ses clés pour faire un régime qui dure !

Michel Desmurget : "Les régimes ne marchent pas parce que le cerveau est programmé pour les combattre"
Michel Desmurget : "Les régimes ne marchent pas parce que le cerveau est programmé pour les combattre" © Getty / jayk7

Michel Desmurget est chercheur à l'INSERM, spécialisé en neurosciences cognitives. Il vient de publier L’antirégime au quotidien et venait l'expliquer au micro d'Ali Rebeihi.

Michel Desmurget :

Les régimes ne marchent pas parce que le cerveau est programmé pour les combattre

► EN SAVOIR PLUS | Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas ?

Du coup, quelle stratégie peut-on adopter pour perdre du poids durablement ?

Michel Desmurget :

Leurrer son cerveau !

Il y a trois leviers qui permettent d'agir sur son poids :

  • L’environnement. Les instigateurs clandestins : du soda qui traîne sur un meuble, la casserole qui reste sur la table et qui incite à se resservir… "Même quand on n’a pas faim, on mange !" souligne-t-il.
  • Les habitudes. Ce sont elles qui vont nous pousser à manger ou à stocker plus
  • L'alimentation. Ce qu’on mange et la façon dont on va cuisiner
Michel Desmurget : "Si vous laissez une soda visible, le coût c’est 12 kilos" au bout d'un an
Michel Desmurget : "Si vous laissez une soda visible, le coût c’est 12 kilos" au bout d'un an © Getty / twomeows

Michel Desmurget :

Il suffit de toutes petites choses. En ces matières-là, les révolutions, non seulement ça ne marche pas, mais c’est contre productif !

Ainsi, lorsque vous cuisinez des spaghetti bolognaises, mettez un peu plus de carottes et de tomates ; un peu moins de pâtes...

Lorsqu'au restaurant, vous hésitez entre la pizza au chorizo et la pizza aux quatre fromages... Savez-vous que la première est environ 20% moins calorique que la deuxième ?

Vous souhaitez un dessert ? Si vous aimez ces deux pâtisseries, privilégiez un éclair au chocolat (262 calories), moins calorique qu'une tarte au citron (285 calories)...

"Il est nécessaire de conserver le plaisir de bien manger pour réussir son régime", insiste Michel Desmurget. Le corps n’a pas seulement besoin de calories mais aussi d’un certain nombre de nutriments, vitamines, oligo-éléments… S’il ne les trouve pas dans sa ration alimentaire normale, il va pousser la faim pour les obtenir.

Il est important d’avoir une alimentation suffisamment large pour couvrir tous les besoins.

Le corps a du mal à percevoir les pertes de poids très lentes. C'est un peu comme la croissance des enfants : vous ne vous rendez pas compte que votre fille grandit alors que votre sœur qui ne l'a pas vue depuis six mois est surprise par sa croissance...

Autrement dit :

Le coût d'un régime qui dure, c'est la patience !

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.