, les recruteurs voient dans les fautes d'orthographe des signes de faiblesse des candidats
, les recruteurs voient dans les fautes d'orthographe des signes de faiblesse des candidats © Fotolia/adrian_ilie825

Les fautes d'orthographe dans les CV et les lettres de motivation pour les recruteurs cela ne pardonne pas selon une étude présentée jeudi.

Pour les recruteurs, ces fautes passent pour un manque de politesse, de rigueur et de maturité, et cela diminue fortement les chances d'être rappelé. C'est ce qui ressort d'une étude sur l'orthographe présentée ce jeudi par le programme Voltaire dont la mission consiste à remettre à niveau les salariés des entreprises.

La chercheuse en sciences de gestion à l’université de Toulon, Christelle Martin-Lacroix, a transmis des candidatures identiques à des recruteurs. Mais si certaines étaient parfaitement rédigées, d'autres contenaient beaucoup de fautes d’orthographe, d’autres un peu.

Selon l'auteur de l'étude, les recruteurs voient dans les fautes des signes de faiblesse des candidats.

Christelle Martin-Lacroix

Ils y voient un problème de correction, de politesse, de manque de rigueur, de laxisme. Et même un manque de professionnalisme ; parfois également un problème d’intelligence, de capacité d’adaptation aux normes ou même d’adhésion à l’autorité

Alors quelles sont les fautes les plus courantes ? La réponse avec Julien Soulié, professeur de lettres classiques en collège et formateur en orthographe

Dans une lettre de motivation, le nombre de fautes n'a pas d'impact. C'est dès la première faute, qu'une candidature a trois fois moins de chance d'être retenue.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.