Comment reconnaître un pervers narcissique ? Qui sont ses victimes ? Comment se libérer de leur emprise ? Les conseils d’Alberto Eiguer et Hélène Vecchiali, psychologues.

Femme qui repousse une personne
Femme qui repousse une personne © Getty / Gisela Sotomayor / EyeEm

L’émission Grand bien vous fasse d’Ali Rebeihi était consacrée aux personnalités toxiques qui laissent leur victimes exsangues. Avec deux psys : Alberto Eiguer et Hélène Vecchiali.

Le pervers narcissique : comment le reconnaître ?

  • C’est une personne qui se fait valoir au mépris des autres. C’est un grand calculateur. Il use des stratagèmes, souvent de manière inconsciente, pour conquérir le psychisme de l’autre et l’anéantir le cas échéant. Il dépend de ses victimes.
  • On l’appelle pervers narcissique pour le distinguer du pervers sexuel. Il se caractérise par un côté narcissique : il est mégalomane, il sait tout, il donne des leçons aux autres. Et en même temps, son comportement a un aspect pervers : il utilise des stratagèmes.
  • La relation avec un pervers narcissique est souvent un processus très pernicieux. En tous les cas, c’est un diagnostic très lourd à poser qui s’établit sur la durée. Le pervers narcissique se distingue du manipulateur et du harceleur. C’est un malade mental.

►►► (Ré)écoutez Le pervers narcissique existe-il vraiment ? dans l'émission Service public

Et qui sont ses victimes de prédilection ?

Plutôt de « belles personnes » : le pervers veut éteindre le soleil, pas des personnes effacées. Elles manquent souvent de confiance en elles, apprécient de faire plaisir et aiment « sauver » les autres. Et c’est dans ces "failles", que le pervers trouve de l’espace pour s’insérer.

Le témoignage de Bernard de Lyon qui a vécu avec une perverse narcissique :

►►► Celui de Mélanie Laurent : J'ai rencontré un pervers narcissique, jamais de pardon ou de merci

Quelques conseils pour se libérer de l’emprise d’un pervers narcissique

  • Écouter les signaux envoyés par son corps. Hélène Vecchiali et sa métaphore de la grenouille :
  • Sortir de l’isolement : en parler autour de soi, aller vers son entourage. Et dire son mal-être à son médecin traitant

  • Échapper à un pervers peut faire très peur, pour la surmonter, on peut s’aider d’un thérapeute.

  • On ne négocie pas avec un pervers narcissique : c'est comme un terroriste psychique.

  • Souvent les victimes sont fragilisées parce qu'elles viennent de subir un traumatisme (deuil, séparation, perte d’emploi…). Penser à ne pas se précipiter pour trouver une solution. Plutôt prendre le temps de se connaître. En profiter pour chercher à savoir qui on est, où l’on est, ce que l'on veut pour se rassurer et limiter la "prise" aux pervers.

►►► (Ré) écoutez la suite de l'émission Grand bien vous fasse et une édition plus ancienne : comment rabattre son caquet à un pervers narcissique

Aller + loin :

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.