A côté des énormes stands des grands constructeurs, des centaines d'entreprises tentent d'attirer l'attention des journalistes et des distributeurs. Le CES peut être un excellent tremplin à condition de réussir à se faire repérer.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | CES 2014 : Au paradis des geeks

Stress, peur, excitation, Pierre Lebeau passe par toutes les émotions à quelques heures du départ pour Las Vegas. "C'est une sorte de grand 8" plaisante le créateur de Keecker, un robot qui sera révélé en avant-première lundi au CES. Cet ancien directeur de produit chez Google a préféré se lancer directement à Las Vegas plutôt que de dévoiler son produit en France. "Ce n'est pas un produit français, c'est un produit amené à être très grand public, à s'adresser au monde entier" explique-t-il.

"C'est la Mecque du High Tech", Pierre Lebeau, fondateur de Keecker :

20 000 produits présentés

Rafi Haladjian et son nouveau produit Mother
Rafi Haladjian et son nouveau produit Mother © Radio France / HC

Rafi Haldjian, le papa du lapin Nabaztag qui pourtant déteste ce rendez-vous, confirme:

Si vous ne devez faire qu’une seule chose dans l’année, vous devez être au CES, tous les autres salons, y compris les grands salons allemands sont anecdotiques.

Le CES c’est l'endroit où il faut être pour montrer ses projets et se faire repérer par les médias et les distributeurs du monde entier. Un challenge quand on sait que plus de 20 000 nouveaux produits y sont présentés. Pour Rafi Haldjian les choses commencent bien, son nouveau concept, Mother, recevra un prix. « Un avantage énorme en terme de visibilité » reconnaît l’entrepreneur.

"Las Vegas c'est horrible mais incontournable", Rafi Haldjian fondateur de Sen.se :

Pierre Lebeau mise lui sur l’originalité de son produit pour faire la différence : « on espère que notre startup sera l'une de celles les plus remarquées car on arrive avec un produit qui n'a jamais été construit, après c'est un peu le produit qui est roi et s'il est bon, il sera remarqué ».

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.