Une femme sur cinq est victime de violences sexuelles
Une femme sur cinq est victime de violences sexuelles © REUTERS/Jumana El Heloueh

Au cours de leur vie, une femme sur cinq et un homme sur 14 ont été victimes de violences sexuelles. C'est l'un des résultants marquants d'une grande enquête menée par l'association Mémoire traumatique et Victimologie en partenariat avec l'UNICEF.

L'impact de ces traumatismes est évident : 95% des personnes interrogées disent que le viol qu'elles ont subi, l'inceste, l’agression ou l’exhibition, a eu un impact sur leur santé mentale.

La moitié des victimes tente d’anesthésier la souffrance par des addictions à l’alcool, à la drogue. On constate également des troubles alimentaires, l'automutilation. Une victime sur deux interrompt ses études ou son travail. Plus grave encore, quatre victimes sur dix tentent de se suicider.

Aujourd'hui, seuls 18% des victimes de viol disent avoir reçu des soins adaptés. Pourtant, grâce à une prise en charge, les troubles- psycho-traumatiques que les victimes développent ne sont pas irrémédiables

Les détails de ce rapport avec Catherine Duthu

►►► Plus d’informations sur le site Internet Mémoire Traumatique

Infographie violences sexuelles aux enfants
Infographie violences sexuelles aux enfants © Mémoire traumatique
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.