Valorisation de déchets dans l'écosite de Vert-Le-Grand
Valorisation de déchets dans l'écosite de Vert-Le-Grand © Radio France / Nathalie Fontrel

42 millions de Français disposent de bennes dans les déchetteries . Une fois déposés, ces déchets sont ensuite valorisés : exemple dans cette usine située sur l'écosite de Vert-Le-Grand dans l'Essonne.

Ici les camions livrent un mélange de meubles et de matelas. Denis Duplessis est le directeur général de l'entreprise Semaval.

On va de l'armoire normande, à la petite table, à la petite chaise. Notre objet, c'est d'être capable de traiter l'ensemble de ces flux qui à cette étape là sont encore en mélange.

Il faut donc trier, extraire la ferraille, séparer le bois récupérable du reste qui sera transformé en combustible :

On approvisionne des cimenteries et demain on pourra livrer des réseaux de chauffage urbain.

La moitié du gisement est broyé pour devenir une nouvelle matière première:

Avec ça, le fabricant de panneaux va pouvoir travailler pour fabriquer de nouveaux meubles, de nouveaux panneaux, tout ce qu'ils mettent sur des circuits de commercialisation.

L'an passé, 124 000 tonnes de bois ont été collectés en France. Le tout est financé par une éco-contribution que vous, consommateurs, payez. Exemple avec Dominique Mignon, directrice générale d' Eco-mobilier, l'éco-organisme qui gère le système :

Quatre euros TTC par exemple pour un matelas de 140 cm de large pour une chaise, une cuisine, 20 euros selon la taille de la cuisine. La contribution varie en fonction du poids des produits qui tient compte du coup de recyclage et de la valorisation des matériaux de ces produits.

Chaque Français jette 20 kilos de déchets d'ameublement par an. La France est par ailleurs le seul pays d'Europe à imposer la collecte et le recyclage des déchets d'ameublement. Lancée il y a deux ans, la filière connaît un succès spectaculaire.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.