Hollande conférence handicap
Hollande conférence handicap © MaxPPP / Yohan Valat

François Hollande réunit ce jeudi à l’Elysée tous les acteurs de la question du handicap en France. Les associations, notamment, qui continuent de réclamer des efforts supplémentaires de l’état dans plusieurs domaines.

C’est la quatrième fois depuis le début de son mandat que François Hollande réunit ainsi les ministres et les associations concernés par la question du handicap, alors que ces dernières attendent toujours un geste concret de la part de l’état, en particulier en matière de scolarisation, d’emploi et d’accessibilité.

Le président de la République a annoncé que des contrats d'AVS (aide à la vie scolaire) actuellement précaires allaient progressivement être transformés en CDI .

Concrètement, cela signifie la création de 32.000 accompagnants supplémentaires sur les 5 prochaines années, dont plus de 6.000 dès la rentrée 2016

a précisé François Hollande.

Le gouvernement s’est engagé à " simplifier le quotidien des personnes en situation de handicap, notamment dans l'accès aux droits ", selon les propos de la ministre des affaires sociales, Marisol Touraine, qui a voulu aussi "garantir à chacun, quelle que soit sa situation de handicap, la possibilité de vivre dignement ".

Notre ambition est de construire une société inclusive, (Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales lors de la conférence du handicap)

Lors de cette conférence, la ministre a déjà annoncé la modification du calcul de la prime d’activité pour les travailleurs handicapés : dès le mois de juillet, elle sera modifiée et désormais cumulable avec l’allocation adultes handicapés (AAH)

La ministre, interrogée sur LCI, a cité l'exemple d'un travailleur handicapé cumulant la moitié d'un Smic (570 euros) et l'allocation adultes handicapés (630 euros) : il pourra prétendre à "une prime de 135 euros par mois ", alors qu'il était exclu du dispositif jusque-là. La prime d'activité a été lancée en janvier pour remplacer le RSA activité et la prime pour l'emploi (PPE). Elle offre un complément de revenu aux personnes rémunérées jusqu'à 1,3 Smic.

Parmi les mesures engagées par le gouvernement et rappelées par la ministre Marisol Touraine ce jeudi : celle de 15 millions d'euros, annoncée en octobre 2015, destinée à limiter les départs vers la Belgique des enfants et adultes handicapés sans solution éducative ou d'accueil en France, mais aussi le dispositif autisme.

Chiffres clé du handicap
Chiffres clé du handicap © Visactu / Visactu
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.