La réforme du congé paternité va permettre à la France de passer d'une position médiane en Europe au peloton des pays de tête, avec l'Espagne, la Suède, la Norvège ou le Portugal, selon l'Elysée. On a comparé les congés des pères pour 16 pays européens.

Le congé paternité passera à 28 jours en France en 2021
Le congé paternité passera à 28 jours en France en 2021 © Getty / Portra

Lorsque la France a créé le congé paternité en 2002 - 11 jours qui s'ajoutent aux 3 jours du congé de naissance - elle était en avance sur la plupart de ses voisins. Mais depuis, de nombreux pays européens ont adopté des dispositifs plus généreux."

La durée du congé de paternité va doubler et passer à 28 jours dont sept obligatoires, permettant à la France, un temps en pointe sur le sujet, de combler une partie de son retard par rapport aux meilleurs élèves européens.

Cette réforme va permettre à la France de passer d'une position médiane en Europe au peloton des pays de tête, avec l'Espagne, la Suède, la Norvège ou le Portugal", souligne la présidence.  "Le temps est un facteur essentiel pour nouer un lien important entre l'enfant et les parents. Actuellement, ce temps de 14 jours est trop court", ajoute l'Elysée, concédant qu'il s'agit pour Emmanuel Macron d'une "réforme extrêmement consensuelle" puisque "80% de la population y est favorable".

Ce peloton de tête auquel l'Elysée fait allusion est en fait assez loin devant la France, si on compare la situation de la France avec les possibilités de congés paternité et parentaux auxquels les pères norvégiens, allemands, ou suédois ont accès. Car ces pays permettent aux pères de partager avec la mère de longues semaines de congés pour s'occuper des enfants. Il revient au couple de faire la répartition des congés entre l'un et l'autre de ses membres. 

C'est le cas de la Suède. Ce pays affiche 480 jours de congés à partager entre père et mère, avec 60 jours réservés à chacun d'entre eux et un maintien de 80 % de leur salaire. L'Allemagne n'a pas de congés paternité au sens strict, mais les parents disposent d'un "crédit" de 420 jours, à partager, autant dire un an et deux mois au total. La Finlande, de son côté, prend une mesure forte à compter de l'automne 2021. Les deux parents auront 164 jours de congés chacun et un des parents aura la possibilité de donner jusqu'à 69 jours à l'autre. Pour ces raisons, nous avons classé ces pays à part. 

Avec ces 28 jours de congé paternité, la France reste derrière l'Islande, l'Espagne, le Portugal et la Lituanie. L'Espagne qui donnait jusqu'à présent 8 semaines de congés, va passer à 16 semaines en 2021, et devenir un des pays les plus généreux. Sur les 16 pays pour lesquels nous avons relevé les possibilités de congés, la France est donc plutôt dans la deuxième moitié de la classe. Si la France passe devant le Danemark à partir de 2021, il faut noter que les Danois, s'ils n'ont que 14 jours de congés paternité, peuvent après cela, partager avec la mère, 32 semaines de congés avec un salaire payé à 100%.

Il faut malgré tout tempérer les effets de générosité des pays qui accordent de larges congés aux pères. En Norvège par exemple, un tiers des pères ne profitent pas de congés parentaux. 

Les plus mauvais élèves de la classe, en Europe, sur la question du congé pour les pères restent l'Italie et la Grèce, avec sept et deux jours.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.