Le festival Burning Man (l'homme qui brûle), dans le désert du Nevada (Etats-Unis) démarre ce dimanche. Dix jours de performances artistiques, de fêtes, de nudité (parfois), de soirées sous influence de psychotropes (souvent), mais pas seulement...

Un participant admire l'effigie de l'homme en bois qui brûle à la fin de Burning Man.
Un participant admire l'effigie de l'homme en bois qui brûle à la fin de Burning Man. © AFP / Mike Nelson

Des milliers de tentes, de camping-cars, d'installations rudimentaires... Certes, Burning Man est un camping géant en plein désert. Mais c'est avant tout un rendez-vous artistique et festif unique au monde, vu par les participants (appelés les "burners") comme "l'expérience de toute une vie".  Neuf jours de musiques, d'expositions, d’œuvres éphémères, dans un environnement hostile, fait de sable et de soleil. Et beaucoup de burners nus. Ces burners s'attribuent un nouveau nom, certains portent des costumes plus ou moins élaborés, et conduisent des véhicules décorés. Ils doivent venir sur place avec tout le nécessaire de survie (y compris l'eau). A Burning Man, tout échange d'argent est interdit.

Comment ça a commencé

En 1986, sur la plage de Baker Beach, une plage de San Francisco (Californie), deux artistes, Larry Harvey et Jerry James construisent l'effigie en bois d'un homme, puis y mettent le feu.

Pendant un moment, la nuit est devenue le jour. Et un hippie avec son pantalon sur la tête et une guitare à la main a commencé à chanter une chanson sur le feu. Et on a commencé à chanter. 

Au fur et à mesure de l'incinération, de plus en plus de passants s'arrêtent et applaudissent. 

Était-ce le début d'une performance artistique ?

► ALLER PLUS LOIN | L'histoire de Burning Man

Les années suivantes, ils continuent de construire sur Baker Beach, une fois par an, une statue géante en bois, avant de la brûler. Et chaque année, la statue grandit, et est différente de la précédente.

1990 : premier voyage dans le désert

Alors qu'ils préparent la statue pour la plage, la police intervient sur la plage pour leur interdire de la brûler en raison des risques d'incendie alentours.  Le public est déçu et les organisateurs comprennent alors que l'événement tel qu'il avait lieu depuis 1986 ne pouvait plus continuer tel quel.

À Burning Man, en 1999
À Burning Man, en 1999 © AFP / HECTOR MATA

Avec quelques amis, les deux initiateurs organisent alors un week-end à Black Rock Desert, dans le Nevada. Là où ils peuvent faire aboutir leur performance jusqu'au bout en brûlant la statue. 

À Burning Man en 1998
À Burning Man en 1998 © AFP / MIKE NELSON

D'année en année, le festival grossit en nombre de participants et s'étend dans le temps. Il a lieu chaque année la dernière semaine d'août, car le premier lundi de septembre est férié aux Etats-Unis (Labor Day).

À Burning Man en 2013
À Burning Man en 2013 © Maxppp / Erica Simone/Wostok Press

C'est en 1992 que le festival prend de l'ampleur et devient le Black Rock Arts Festival. Défilé de mode, festival d'art, édition du premier numéro du Black Rock Gazette, le journal local. Et la statue de bois est remplie de pétards  pour un bouquet final grandiose.

Chaque année, le nombre de participants grandit. En 2017, Burning Man a attiré 69 493 personnes, venues du monde entier.

Un festival roots devenu très hype

Aujourd'hui, de grands chefs, des milliardaires et des stars vont à Burning Man. Il existe même l'allée des milliardaires (Billionaire’s Row). Certains payent jusqu'à 50 000 dollars pour camper dans le confort, dîner à table et goûter à des plats de chefs. 

On appelle ça l'exode et c'est une partie de l'expérience de Burning Man : partir du festival, en voiture en plein désert, prend plusieurs heures, tant la file de véhicules est longue, la vitesse limitée à huit kilomètres/heure (à cause du sable). A l'aller, deux voies vous permettent d'accéder au site. Mais au retour, la route n'est plus que sur une voie. 

Oui, il y a des enfants à Burning Man

Aussi surprenant que cela puisse paraître, des parents embarquent leurs enfants dans l'aventure Burning Man, vue comme un rite initiatique, car les organisateurs affirment que l'on peut échapper au sexe et la drogue à Burning Man si on le souhaite. Sur place, les enfants peuvent profiter de kidsville, qui leur est dédiée. Mais aussi  des tentes Lego et des trampolines.

Des parents emmènent leurs enfants à Burning Man
Des parents emmènent leurs enfants à Burning Man / broke ass stuart

Larry Harvey est mort en avril dernier, à la suite d'un AVC. Il avait 70 ans.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.