Moyens de contraception et IVG seront totalement remboursés à partir du 31 mars
Moyens de contraception et IVG seront totalement remboursés à partir du 31 mars © Maxppp / PELAEZ Julio

La gratuité des moyens de contraception pour les mineures et la prise en charge à 100% de l'avortement pour toutes les femmes seront effectives à partir du 31 mars.

Il s’agissait de deux promesses de campagne de François Hollande. Elles ont été votées en octobre dernier par l'Assemblée dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2013.

Gratuité des moyens de contraception

Marisol Touraine, ministre de la Santé, estime que :

La loi ne suffit pas toujours à rendre pleinement effectif l'accès aux droits. Dès le 31 mars, un décret instaurera la gratuité des moyens contraceptifs prévus au remboursement pour les jeunes filles de 15 à 18 ans.

La mesure concernera les pilules de première et de deuxième générations, le stérilet et l'implant qui sont à l'heure actuelle remboursés à hauteur de 65%. L'anneau vaginal, le patch contraceptif, la cape cervicale et les préservatifs, qui ne sont pas remboursés actuellement, ne le seront toujours pas.

Gratuité de l’IVG

La prise en charge à 100% de l'interruption médicale de grossesse (IVG) entrera également en vigueur le 31 mars. L'IVG était jusqu'à présent remboursée à 100% pour les jeunes filles et entre 70% et 80% pour les femmes majeures.

A partir du 31 mars, l'IVG sera donc totalement gratuite, la ministre de la Santé s'y était engagée lors de la journée de la femme.

Plus de 200.000 interruptions volontaires de grossesse ont lieu chaque année en France et la somme à payer restait importante, de 80 à 200 euros selon les établissements.

Écoutez le reportage de Danielle Messager au centre d'orthogénie de l'hôpital du Kremlin Bicêtre

Mots-clés :

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.