Laurent Fabius au Bourget
Laurent Fabius au Bourget © ETIENNE LAURENT/EPA/MAXPPP / ETIENNE LAURENT/EPA/MAXPPP

Dans cinq mois, Paris accueille la conférence mondiale sur le climat sous l'égide de l'ONU, la Cop 21. Objectif : parvenir à un traité de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour limiter la hausse du réchauffement climatique à 2°C par rapport à l'ère pré-industrielle. Étape importante aujourd'hui : les représentants de 45 pays se retrouvent à Paris. La réunion préparatoire est présidée par le chef de la diplomatie française Laurent Fabius en présence d'une trentaine de ministres (les autres participants sont des chef de délégation) avec l'espoir de donner un coup d'accélérateur aux négociations.

Changement de braquet : c'est la première réunion préparatoire du sommet climat au niveau ministériel. Objectif : obtenir des engagements politiques et ainsi donner un mandat clair aux négociateurs du traité de Paris . Car tout le monde redoute le "scénario de la dernière nuit" ou de la dernière minute qui a mené à l'échec du sommet de Copenhague en 2009.

Pour l'instant 46 pays sur 195 ont remis leur contributions c'est-à-dire leurs objectifs de réduction de gaz à effet de serre à l'ONU. Mais la Fondation Hulot estime qu'on est encore loin du compte. Ces contributions ne permettent pas d'atteindre l'objectif d'une limitation du réchauffement climatique à 2 degrès. On est plutôt à 3 ou 4 degrès.

Plusieurs point cruciaux ne sont toujours pas tranchés : le financement mais aussi la question de la responsabilité. Les pays pauvres doivent-ils s'engager autant que les pays riches? Comment vérifier que les promesses soient tenues une fois le sommet du climat terminé?

Lutte contre le réchauffement climatique : les bons et les mauvais élèves
Lutte contre le réchauffement climatique : les bons et les mauvais élèves © Radio France

► ► ► RÉÉCOUTER | Equinoxe de Printemps : comment faire face à la montée des eaux ?

► ► ► RÉÉCOUTER | Solstice d'été : comment sauver la biodiversité ?

Solstice d'été : comment sauver la biodiversité ?

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.