COP 21 : F.Hollande et B.Ki Moon au mini-sommet africain
COP 21 : F.Hollande et B.Ki Moon au mini-sommet africain © MaxPPP

Pour ce deuxième jour de la COP 21, un mini-sommet "Défi climatique et solutions africaines" se tient ce mardi avec François Hollande et une douzaine de chefs d'Etat africains. Objectif : impliquer l'Afrique dans les défis environnementaux.

La France va consacrer plusieurs milliards d'euros aux énergies renouvelables en Afrique, à la "muraille verte" contre la désertification au Sahel et à la préservation du lac Tchad et du fleuve Niger, a annoncé François Hollande.

Le président malien Boubakar Keita a évoqué le fleuve Niger (propos recueillis par Olivier Poujade)

J'ai vu de mes yeux vu ce fleuve au long des mois se perdre dans les dunes de sable

François Hollande, conseillé par Nicolas Hulot, a ensuite évoqué le lac Tchad ((propos recueillis par Olivier Poujade)

"Nous voulions avoir une rencontre sur l'Afrique et sur tous les projets sur le continent" a déclaré François Hollande lors de son discours d'ouverture du mini-sommet africain ce mardi matin au Bourget

Le président français a précisé que le financement pour les énergies renouvelables sur le continent augmenterait de 50% et dépasserait 2 milliards d'euros sur la période 2016-2020.

L'Afrique dispose d'un gros potentiel d'énergies renouvelables encore peu exploitées

"Une part très substantielle de notre effort bénéficiera à l'Afrique, et notamment à l'électrification du continent, sans même attendre 2020", a ajouté le président français.

La France veut aussi montrer qu'il est possible d'accélérer des projets concrets rapidement. Le projet de muraille verte vise à développer des zones à reboiser, à électrifier et où développer l'habitat.

►►►REECOUTER

"Un accord contraignant est indispensable" pour Alassane Ouattara, président de la Côte d'Ivoire, invité de France Inter lundi 30 novembre

►►►SUIVRE SUR TWEETER

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.