La COP 21 au Bourget
La COP 21 au Bourget ©

Un projet d'accord sur le climat a été soumis mercredi aux 196 pays participant à la COP21, la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique, à deux jours de l'échéance pour un pacte mondial contre le réchauffement. "Le texte s'efforce de refléter aussi fidèlement que possible les compromis naissants", a déclaré en séance plénière le président de la COP21, Laurent Fabius, annonçant que le texte a été ramené de 43 à 29 pages, tout en n'étant pas la version définitive.

Ce nouveau texte est en progrès par rapport aux versions précédentes, mais il ne résout pas les principaux points d'achoppement.

Selon le ministre des Affaires Étrangères Laurent Fabius qui préside la COP21 :

Un progrès important a été fait, mais il reste encore du travail

Les trois principaux points encore en débat sont la modulation des efforts demandés aux pays en fonction de leur niveau de développement, les questions financières mais aussi et surtoutle niveau d'ambition de l'accord.

Objectif : 1,5 ou 2 degrés de plus à la fin du siècle?

Concernant le niveau d'ambition , le texte propose trois options :

  1. Les futurs signataires s'engagent à contenir ce réchauffement "sous 2°C au-dessus des niveaux pré-industriels " à la fin du siècle.
  2. Maintenir la hausse de température "bien en dessous de 2°C" en reconnaissant les risques encourus par certaines régions du monde au-dessus de 1,5°C et en préconisant des efforts supplémentaires .
  3. Reprendre l'objectif de 1,5°C demandé par les pays les plus vulnérables aux dérèglements climatiques.

Certains ont twitté les photos des diplomates se précipitant sur le projet d'accord, afin de l'examiner :

Encore deux jours de négociations

Une réunion du Comité de Paris, instance de concertation ouverte à tous les pays, est prévue ce mercredi soir à 20 heures.Laurent fabius veut parvenir à un accord au plus tard vendredi à 20 heures.

Laurent Fabius aux pays membres :

Il faut vous préparer à travailler cette nuit et demain.

James Fletcher, ministre de l'Energie de Sainte-Lucie et l'un des facilitateurs des groupes de travail thématiques :

La nuit va être très longue

Prakash Javadekar, le ministre indien de l'Environnement :

Les prochaines 48 heures vont être difficiles

Tensions Nord/Sud

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.