"Ce qui fait tenir la société, c'est d'abord une bande de femmes", a estimé l'ancienne ministre Christiane Taubira, lundi sur France Inter. Infirmières, caissières, préparatrices en pharmacie : des femmes sont effectivement aux avant-postes face à l'épidémie de coronavirus.

Infirmières, caissières, préparatrices en pharmacie : ces professions sont féminines à 90 %.
Infirmières, caissières, préparatrices en pharmacie : ces professions sont féminines à 90 %. © Maxppp /

"Ce qui fait tenir la société, c'est d'abord une bande de femmes." La citation, forte, est de Christiane Taubira, ancienne garde des Sceaux, invitée lundi matin du grand entretien de France Inter. Et les chiffres lui donnent raison : caissiers, infirmiers, préparateurs en pharmacie... sont en fait souvent des caissières, des infirmières ou des préparatrices. Ces professions, en première ligne en cette période d'épidémie de coronavirus, sont en effet à très large majorité féminines. La preuve en cinq chiffres.

Les caissières en première ligne

La profession de caissier est très largement féminine : elle compte neuf femmes sur dix, selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Même si leur nombre a baissé de 5 à 10 % en une dizaine d'années, selon les chiffres de la Fédération du commerce et de la distribution, le métier de caissier représente 150 000 emplois équivalents temps plein aujourd'hui. Si on fait le calcul, cela fait donc 135 000 caissières en première ligne face à l'épidémie de coronavirus.

Les femmes majoritaires dans les agents d'entretien sur le terrain

Une profession là encore majoritairement féminine : sept agents d'entretien sur dix sont des femmes, selon les sources du ministère du Travail, qui se base sur l'Insee. Que ce soit dans les entreprises, dans les supermarchés ou les hôpitaux, des agents d'entretien continuent d'exercer même durant le confinement.

Les aides-soignantes très exposées

90 % des aides-soignants sont des femmes, relaie le ministère du Travail, en s'appuyant sur l'Insee. Elles se rendent aux domiciles des personnes souffrantes, s'occupent des personnes âgées dans les Ehpad, très touchés par le coronavirus... Les aides-soignantes sont sur tous les fronts en cette période de crise. 

Les infirmières débordées 

87 % des infirmiers sont des infirmières, selon les statistiques de l'Insee. Libérales ou en hôpital, les infirmières sont sur le pied de guerre face au Covid-19. Victimes parfois de comportements pas très civiques qui confinent à la bêtise, comme ces habitants qui se sont opposés à l'arrivée d'une infirmière dans un immeuble, jugeant qu'elle risquait de les contaminer.

Les préparatrices en pharmacie, "oubliées" ?

Les préparateurs en pharmacie, dont presque neuf sur dix sont des femmes selon l'Insee, sont très sollicités durant la crise. Certaines préparatrices, s'estimant "oubliées" par les pouvoirs publics, ont même écrit au président de la République

D'autres métiers, également très mobilisés en cette période de crise sanitaire, sont majoritairement masculins, comme les chauffeurs routiers ou les éboueurs (à plus de 90 % composés d'hommes).

Pour aller plus loin 

Écoutez les témoignages de soignants en première ligne, des femmes mais aussi des hommes, dans le podcast de France Inter Paroles de Soignant.e.s.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.