7.091 décès ont été enregistrés à l'hôpital, 3.237 dans les Ehpad, selon les derniers chiffres du ministère de la Santé et 78.167 cas confirmés par test PCR. franceinter.fr fait le point.

La France avance vers une épidémie "inexorable" a prévenu jeudi Emmanuel Macron
La France avance vers une épidémie "inexorable" a prévenu jeudi Emmanuel Macron © AFP / NurPhoto / Alain Pitton

1.450.000 personnes dans le monde ont été testées positives au coronavirus dans 184 pays et on dénombre 83.568 décès. La moitié de l'humanité est désormais soumise à des mesures de confinement. 

Les États-Unis ont dépassé mercredi la barre des 400.000 cas recensés, soit plus d'un quart des infections mondiales. Le pays déplore au moins 12.912 morts et la mortalité avance au rythme de plus de 1.000 nouveaux décès chaque jour, malgré les mesures de confinement  progressivement mises en place, État par État.  L'État de New York constitue le principal foyer de l'épidémie américaine - principalement dans la ville de New York - mais, si le gouverneur a fait état de 799 décès supplémentaires dans les dernières 24h, autant que la veille, Andrew Cuomo s'est félicité d'une baisse sans précédent du nombre d'hospitalisations depuis le début de l'épidémie , ce qui montre que les mesures de distanciation sociale portent leur fruit, s'est-il félicité.

L'Europe reste l'épicentre de la pandémie avec près de 700.000 cas et plus de 58.000 décès, soit plus de 70% des décès dans le monde

Au Royaume-Uni le nombre de décès dus au coronavirus chaque jour reste très important 881, contre 938 la veille. Le bilan total de l'épidémie dans le pays est de 7.978 morts, a annoncé mercredi le ministère de la Santé. Boris Johnson est toujours hospitalisé en réanimation.

L'Italie, enregistre finalement des chiffres encourageants, notamment une baisse sur 24 heures des malades en soins intensifs et du nombre de décès : 542 nouveaux décès enregistrés mercredi, pour un total de 17.669. La région la plus durement touchée reste la Lombardie avec plus de la moité des décès italiens, 9.722.

En Espagne, 14.555 personnes sont mortes du coronavirus. Le bilan quotidien est reparti à la hausse, mais les autorités affirment avoir dépassé le pic de contagion. 

France : ce n'est pas encore le début de la décrue

L'épidémie continue de s'étendre. On dénombre 82.048 cas confirmés par test PCR.

Depuis 24h, 482 personnes supplémentaires par rapport à samedi sont dans un état grave. Elles sont maintenant 7.148 à être en réanimation, plus que la capacité initiale de la France en places de réanimation qui était à l'origine d'environ 5.000 places et qui a été porté  à plus de 9.000. Le besoin de nouvelle places diminue mais est toujours présent. 34% des personnes actuellement en réanimation ont moins de 60 ans. 108 personnes ont moins de 30 ans.

Le nombre de décès en milieu hospitalier se monte à 541 décès de plus en 24h (contre 605 mardi). Depuis le 1er mars, 7.632 personnes sont décédées à l'hôpital. 82% des personnes décédées avaient plus de 70 ans. 

Les Ehpad : les informations remontent 

Un problème technique e empêché, ce mercredi, la remontée de nouvelles données. Selon les chiffres parvenus mardii, 30.902 cas confirmés ou possibles ont été signalés dans les Ehpad. 3.237 décès sont survenus au sein de ces établissements depuis le début de l'épidémie.

Au total, 10.869 personnes ont mortes en France du coronavirus.

Le taux de mortalité, toutes causes confondues, est en hausse dans plusieurs régions  

Entre le 16 et le 22 mars (semaine 12) il y a eu un excès de mortalité de 15% en France. Une surmortalité constatée surtout dans plusieurs régions : Grand-Est, Bourgogne France-Conté, Île-de-France, Hauts-de-France et Corse.

La surmortalité en semaine 13 (23 au 29 mars) atteint déjà 31% en semaine et concerne surtout les régions Grand-Est, Île de France, Bourgogne France-Conté, Auvergne Rhône-Alpes,  Hauts-de-France et Centre Val de Loire.

On retrouve les mêmes régions pour la semaine 14 (du 30 mars au 5 avril), et un excès de mortalité mesuré - pour l'instant - à 27%.

32 départements en semaine 13 et 33 département en semaine 14, présentent un excès de mortalité, cinq dans un niveau que Jérôme Salomon a décrit comme "un excès exceptionnel" :  les départements du Haut Rhin, de Paris, la Seine St Denis, les hauts de Seine et le Val d'Oise. La mortalité concerne principalement les plus de 65 ans.

Dernière actualisation

Mercredi 8 avril, source Santé Publique France, point du directeur général de la Santé, AFP, Reuters.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.