4.503 décès ont été enregistrés à l'hôpital, 884 dans les Ehpad, selon les derniers chiffres du ministère de la Santé et 59.105 cas confirmés par test PCR. franceinter.fr fait le point.

La France avance vers une épidémie "inexorable" a prévenu jeudi Emmanuel Macron
La France avance vers une épidémie "inexorable" a prévenu jeudi Emmanuel Macron © AFP / NurPhoto / Alain Pitton

965.000 cas sont décomptés dans le monde. 180 pays sont touchés. L'Europe est toujours l'épicentre de la pandémie avec plus de 455.901 cas et plus de 32.778 morts.  

Les États-Unis sont désormais le pays le plus touché avec près de 216.000 cas.

En termes de décès, les pays les plus touchés sont l'Italie avec 13.915 décès, Espagne plus de 10 000, les Etats-Unis 5.148. La Grande Bretagne a enregistré 2.921 décès.

France : aggravation de la situation

L'épidémie continue de s'étendre et à impacter comme jamais avant le système de santé. On dénombre 59.105 cas confirmés par test PCR, contre 56.989 mercredi.

26.246 personnes sont hospitalisées. Depuis 24h, 382 personnes de plus sont dans un état grave. Elles sont maintenant 6.399 à être en réanimation, plus que la capacité initiale de la France en places de réanimation qui était à l'origine d'environ 5.000 places et qui a été porté  à plus de 9.000.

35% des patients en réanimation ont moins de 60 ans. 90 personnes ont moins de 30 ans.

Depuis le 1er mars, 4.503 personnes sont décédées à l'hôpital, soit 471 de plus en 24 heures. 83% des personnes décédées avaient plus de 70 ans. 

Les Ehpad : au moins 884 décès et 14.638 cas confirmés ou possibles

Le directeur général de la Santé promettait depuis une semaine un bilan sur les décès survenus dans les Ehpad. Bilan qui n'est que partiel pour l’instant a précisé Jérôme Salomon "Il s'agit d'un premier chiffre partiel, avec de grandes inégalités dans le recueil entre régions et un travail important est en cours pour regrouper l'ensemble de ces données". Les données sont donc toujours en consolidation", a-t-il précisé.

Le taux de mortalité, toutes causes confondues, est en hausse dans 5 régions  

Entre le 16 et le 22 mars (semaine 12) il y a eu un excès de mortalité de 14% en France. Une surmortalité constatée surtout dans plusieurs régions : Grand-Est, Bourgogne France-Conté, Île-de-France Hauts-de-France et Corse.

La surmortalité en semaine 13 (23 au 28 mars) atteint déjà 19% en semaine et concerne surtout les régions Grand-Est, Île de France, Bourgogne France-Conté, Hauts-de-France, Auvergne Rhône-Alpes.

26 département présentent un excès de mortalité, dont deux dans un niveau que Jérôme Salomon a décrit comme "un excès exceptionnel" :  les départements du Haut Rhin et de la Seine St Denis.  La mortalité concerne principalement les plus de 65 ans.

Dernière actualisation

Jeudi 2 avril, source Santé Publique France, point du directeur général de la Santé, AFP

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.