Les autorités de Mayotte ont annoncé, vendredi, le retour d'un confinement temporaire dans le village de Mtsamboro, situé au nord de l'île, en raison de la découverte de nombreux cas positifs au Covid-19. C'est la première fois qu'un "reconfinement" est instauré localement en France.

le village de Mtsamboro, au Nord de l'île de Mayotte, dans l'océan Indien.
le village de Mtsamboro, au Nord de l'île de Mayotte, dans l'océan Indien. © AFP / Aurélien Brusini

C'est le premier "reconfinement" local en France, face à l'épidémie de coronavirus. Le préfet de Mayotte a instauré depuis samedi matin 8h un confinement ciblé sur le village de Mtsamboro, situé au nord de l'île française de Grande terre dans l'océan Indien. "La découverte de nombreux cas positifs au Covid-19 impose de prendre des mesures limitées à ce seul village afin d’éviter la propagation du virus à d’autres secteurs de l’île", indiquent les services de l'État dans un communiqué. Désormais, et pour les deux prochaines semaines (jusqu'au samedi 8 août à 00h00), les habitants de Mtsamboro devront limiter au strict nécessaires leurs déplacements : travail, courses de première nécessité et santé. Un couvre-feu est également instauré, entre 20 heures et 5 heures du matin. 

25 cas découverts ces derniers jours

Précisement, ce "reconfinement" localisé concerne un village qui porte le même nom, Mtsamboro, que la commune sur laquelle il se situe. Il représente environ un tiers des 7 700 habitants de cette commune, soit environ 2 500 personnes concernées, précise Jérôme Millet, sous-préfet de Mayotte, au téléphone de France Inter.  

"C’est un confinement qui est ciblé pour tenir compte de la découverte de 25 cas de coronavirus sur ce seul village", détaille-t-il. La décision a été prise "dans le consensus" avec les autorités de santé et les élus locaux, après que le seuil de vigilance ait été dépassé. "Cette décision est motivée par la volonté de ne pas propager le virus et rendue nécessaire par notre volonté de ne pas saturer notre capacité hospitalière." C'est la seule zone du territoire "reconfinée" pour l'instant et il n'est pas prévu que d'autres secteurs soient concernés par de telles mesures.

“Il faut arriver à cantonner, à canaliser les choses”, juge le député Mansour Kamardine auprès de France Inter, “car il serait très compliqué pour les Maorais de repartir dans un confinement généralisé sur l’ensemble du territoire”.

Proximité avec les Comores 

Les autorités craignent, enfin, la possible importation de nouveaux cas et notamment des Comores, dont l'île d'Anjouan se situe à une cinquantaine de kilomètres à peine de Mtsamboro. 

Le sous-préfet de Mayotte assure qu'un dispositif de protection des frontières est actuellement mis en place avec, 24 heures sur 24, "deux intercepteurs en mer" qui parviennent à refouler les kwassa-kwassa. "Dès lors que des étrangers en situation irrégulière arrivent sur notre territoire, ils sont interpellés et dépistés. Dans l’hypothèse où ils sont positifs au Covid, ils sont isolés." 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.